Puy-de-Dôme : comment la chienne Véga apporte la joie de vivre dans un EHPAD

Véga, chienne accompagnatrice à l'EHPAD de Lezoux (Puy-de-Dôme), apporte bien-être et joie de vivre aux résidents. / © Léa Breuil / France 3 Auvergne
Véga, chienne accompagnatrice à l'EHPAD de Lezoux (Puy-de-Dôme), apporte bien-être et joie de vivre aux résidents. / © Léa Breuil / France 3 Auvergne

Les résidents de l’EHPAD de Lezoux, à proximité de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), accueillent depuis 3 ans une animatrice un peu particulière : il s’agit de Véga, une chienne formée à la médiation animale. Joie de vivre ou mobilité , ce rendez-vous apporte de nombreux bienfaits. 

Par Solenne Barlot

Spécialisée dans l’accompagnement, Véga prend son travail d'animatrice très au sérieux. A Lezoux, près de Clermont-Ferrand, tous les mercredis pendant une heure, elle rencontre un groupe de résidents volontaires pour l’animation qui porte son nom : Les amis de Véga. Une heure d’activités, de caresses et de jeux face à des résidents qui ne boudent pas leur plaisir : « Ça apporte de la douceur et de la joie de vivre, c’est du tonnerre. C’est sensationnel une bête comme ça », se réjouit Odette Vivier, une résidente qui participe à l’atelier hebdomadaire. Elle n’est pas la seule à être satisfaite de la présence de Véga. Jessica Alberti, psychologue de l’EHPAD, a elle aussi constaté les bienfaits de la médiation animale : « Cela permet de stimuler la mémoire et encourager l’activité physique. Ça donne aussi un certain réconfort. »

Ateliers collectifs ou individuels

Si Véga n’est pas douée de parole, sa présence encourage pourtant la communication, selon Corrine Choné, l’intervenante en médiation animale : « Cet atelier collectif permet de sortir de sa chambre et d’échanger avec les autres personnes. Ça crée un lien social, les gens s’ouvrent plus facilement autour de l’animal ». Pour les résidents qui ne souhaitent pas venir aux animations collectives, Véga intervient également de manière individuelle, dans les chambres. Pour Jessica Alberti, les bénéfices sont différents de ceux des ateliers collectifs, mais tout aussi importants : « En individuel, on peut travailler sur des points plus spécifiques avec la personne : pour quelqu’un qui est recroquevillé sur lui-même on va travailler sur l’ouverture à l’autre ; pour une personne mutique on va l’amener à parler de son passé, de son ressenti à travers l’animal. »

Un chat, des hamsters ou encore des lapins...

Tous types de profils de résidents peuvent être concernés par la médiation animale. Il s’agit d’amener les résident à sortir pour aller à la rencontre de l’animal, d’abord de manière individuelle puis collective et à terme, de l’amener à participer d’avantage aux ateliers. La directrice de l’EHPAD  Barthe Montagne se félicite des progrès déjà réalisés : « On constate des bénéfices au niveau du toucher, les résidents retrouvent des sensations, mais aussi de l’anxiété, et ça permet aux soignants de voir les gens différemment. Véga, c’est notre rayon de soleil. » La structure travaille avec d’autres animaux : un chat est présent dans un autre service, et des ateliers sont également organisés avec des hamsters ou des lapins.
Puy-de-Dôme : A l’EHPAD de Lezoux, les animaux accompagnent les résidents
Les résidents de l’EHPAD de Lezoux (Puy-de-Dôme) accueillent depuis 3 ans une intervenante un peu particulière : il s’agit de Véga, une chienne formée à la médiation animale. Intervenants : Odette Vivier, résidente de l'EHPAD / Corinne Choné, animatrice et intervenante en médiation animale à l'EHPAD Mon Repos / Jessica Alberti, psychologue de l'Ehpad Mon Repos / Mme Barthe Montagne, directrice de l'EHPAD Mon Repos

Sur le même sujet

Les + Lus