Un nouveau retard de plus de 3 heures sur le train Paris-Clermont, au lendemain de l'annonce du plan d'urgence des ministres

Un Intercités Paris - Clermont a accusé 3 heures et demie de retard ce samedi soir, rapporte France bleu Auvergne. Une panne de locomotive est à l'origine du problème. Le gouvernement avait annoncé un plan d'urgence pour cette ligne la veille.

Les passagers du Paris-Clermont ont encore une fois été victimes du mauvais état des locomotives de la ligne. Un Intercités a accusé 3 heures et demie de retard dans la nuit du samedi 24 au 25 février, rapporte France bleu Auvergne. La locomotive est tombée en panne et le train s'est arrêté en gare de Saincaize, après le départ de Nevers. Les procédures de dépannage n'ayant pas permis de repartir, une rame TER est arrivée à Saincaize pour acheminer les voyageurs vers Clermont, un peu après minuit.

Un voyage de 7 heures

À cause de l'incident, certains passagers ont dû passer une partie du trajet debout : la rame dans laquelle ils ont embarqué ne comportait pas autant de places que celle du train original. Les voyageurs sont finalement arrivés à Clermont à 2 heures du matin après un voyage de 7 heures, soit le double du temps prévu.

Au lendemain de l'annonce d'un plan d'urgence pour la ligne par le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu et le ministre délégué aux Transports Patrice Vergriete, cette panne pose à nouveau la question de la fiabilité des BB 26000, les locomotives de la ligne. Les voyageurs qui en font la demande pourront bénéficier d'un remboursement à 100 % du trajet, comme l'ont annoncé les ministres.