VIDEOS. Tempête Frederico dans le Puy-de-Dôme : de nombreux dégâts à Clermont-Ferrand

Jeudi 16 novembre, Météo France a placé le département du Puy-de-Dôme en vigilance orange aux vents violents, en raison de la tempête Frederico. A Clermont-Ferrand, une partie du toit d'un lycée a été arrachée et les transports en commun sont interrompus.

Ce jeudi 16 novembre, Météo France a placé le département du Puy-de-Dôme en vigilance orange aux vents violents. Des rafales allant jusqu’à 130 km/h étaient annoncées, en raison de la dépression Frederico. D’après Météo France des rafales de 129 km/h ont été mesurées à Vernines. Selon la Chaîne Météo, une rafale de 126 km/h a même été enregistrée à Clermont-Ferrand.

A Clermont-Ferrand, un cèdre situé rue Theuriet a cédé sous le vent vers 12h30.

Toujours à Clermont-Ferrand, avenue de la Libération, un autre arbre n'a pas résisté.

A Clermont-Ferrand, les webcams ne sont pas épargnées par les fortes rafales de vent.

Les trafics SNCF et aérien touchés

Les vents violents ont des conséquences sur le trafic des trains. La SNCF explique : « Depuis 16h15, la circulation de tous les trains aux abords de Clermont-Ferrand est interrompue. Pour l’instant aucun TER et aucun Intercités ne circule. On attend que les conditions climatiques s’améliorent. Les lignes desservant Riom, Montluçon, Volvic, Thiers, Issoire sont interrompues ».

D'après la SNCF, les TER entre Clermont-Ferrand et Lyon circulent.

A l’aéroport de Clermont-Ferrand, seule l’arrivée du vol en provenance de Paris-Charles de Gaulle a été décalée : il devait arriver à 19 heures et il arrivera finalement à 21h30.

Les transports en commun de Clermont-Ferrand perturbés 


A Clermont-Ferrand, en raison des vents violents, les transports en commun ont été interrompus tout l'après-midi : aucun bus et aucun tram ne circulait. Mais à compter de 18 heures, le réseau de transport en commun T2C a repris partiellement. Voici les lignes concernées :

‐ Ligne A : reprise du service en bus de substitution, pas de reprise du tramway ce jeudi 16 novembre
‐ Ligne B : reprise du service avec desserte partielle de la gare SNCF (en direction du Stade Marcel Michelin). Desserte directe de Delille depuis 1er Mai en direction de Royat Allard
‐ Ligne C : reprise du service normal
‐ Ligne 3 : reprise du service avec desserte partielle de la gare SNCF (en direction des
Vignes). Desserte directe de Delille depuis 1er Mai en direction d’Aubière
‐ Ligne 4 : reprise du service avec desserte partielle de la gare SNCF (en direction de Trémonteix). Desserte directe de Delille depuis 1er Mai en direction de Ceyrat
‐ Ligne 8 : reprise du service
‐ Ligne 10 : reprise du service
‐ Ligne 12 : reprise du service
‐ Ligne 21 : reprise du service
‐ Ligne 13 : reprise du service

Le service ne reprendra pas ce jeudi 16 novembre sur les autres lignes.

Un peu plus tôt dans la journée, Richard Peyrin, directeur de la T2C, indiquait : "A 12h45, en haut du viaduc Saint-Jacques, une rafale de vent assez forte a décroché un élément de la rame et il est venu taper sur la vitre, et cela a brisé la vitre du tram. Il y a eu deux blessés légers. L'un des deux a été pris en charge par les pompiers. On a aussi eu quelques incidents sur la ligne de bus, avec une partie d'un toit qui est tombée à proximité d'un bus. Un arbre est tombé près du rond-point de la Pardieu, gênant la circulation". 

La vidéo partagée par cet internaute montre les conséquences de ce vent violent.

Sur le viaduc Saint-Jacques, les rafales de vent étaient en effet fortes, comme nous le montre la vidéo ci-dessous.


Une partie de la toiture du lycée Jeanne d’Arc de Clermont-Ferrand a été arrachée. La vidéo ci-dessous montre la toiture qui s’envole. 

A Clermont-Ferrand, les sapeurs-pompiers du Puy-de-Dôme multiplient les interventions. 

Les sapeurs-pompiers ont peur que cette partie de toiture ne s’envole à nouveau et ne se dirige vers le boulevard Fleury. Un périmètre de sécurité a été mis en place de l’avenue Carnot à l’avenue de Grande-Bretagne.

Des élèves confinés ou évacués

La préfecture indique que la toiture du lycée Lafayette a aussi été touchée, tout comme celles des école de Blanzat (élèves mis en sécurité) et Alphonse Daudet de Clermont-Ferrand. La toiture du gymnase de Nohanent a ausi été impactée . La préfecture indique à 15 heures : « Plus de 500 appels liés aux intempéries ont été enregistrés par le service départemental d’incendie et de secours (CTA-CODIS). 111 interventions ont été traitées et/ou sont en cours (dégâts sur toiture ou bâti principalement). À ce stade, aucun blessé n’a été recensé ». 

Le rectorat de Clermont-Ferrand précise : « Les vents violents ont occasionné des dégâts à l’école de Blanzat, au lycée Ambroise-Brugière, au collège-lycée Jeanne d’Arc, au lycée Lafayette et à l’école Mercoeur de Clermont-Ferrand. Ce sont des toits et des tuiles qui ont été touchés dans la majorité des cas. Pour ce qui est de la sécurisation des élèves, l’école de Blanzat et le lycée Ambroise-Brugière ont été évacués en début d’après-midi. Pour les autres établissements, on maintient les élèves en sécurité jusqu’à nouvel ordre, à l’intérieur ». 

L’Université Clermont Auvergne est également touchée sur les différents campus de Clermont-Ferrand. La communication de l’université indique : « Quelques dégâts ont été recensés, signalétique arrachée et petits éléments de toiture, mais rien de grave. Pas de blessé comptabilisé pour le moment ». 

Cet internaute a filmé la toiture de l’IUT aux Cézeaux mise à mal par les vents violents.

Des coupures d'électricité


Les vents violents causent aussi des coupures d’électricité dans le département du Puy-de-Dôme. Pierre-François Mangeon, directeur territorial Enedis, indique : « On a connu un pic de foyers non alimentés vers 14 heures : on en comptait alors 15 000 en Auvergne et 6 200 dans le Puy-de-Dôme. A 17 heures, on dénombrait 5 000 foyers privés d’électricité en Auvergne et 3 300 dans le Puy-de-Dôme. Les principaux points noirs sont dans le Sancy, dans l’est du Val d’Allier, dans la métropole de Clermont-Ferrand et dans le nord des Combrailles. Le nombre d’incidents est en train de se stabiliser. Toute la nuit, nos équipes vont manœuvrer depuis Clermont-Ferrand et des agents d’intervention vont se déplacer. Vendredi, ils vont continuer à dépanner ».

Voici les consignes à respecter en cas de coupure d'électricité.

Depuis ce matin, le préfet du Puy-de-Dôme a mis en veille active le centre opérationnel départemental (COD) afin de faire de mettre en vigilance l’ensemble des services opérationnels, gestionnaires de réseaux, services de l’État et plusieurs collectivités notamment.