• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Dans un village du Puy-de-Dôme, des habitants se plaignent des déjections d'abeilles

Un couple d'apiculteur du village de Pignols (Puy-de-Dôme) a reçu des plaintes du voisinage, au sujet des déjections d'abeilles. Le maire du village Christophe Georges, a fait savoir son "ras-le-bol" avec un post sur Facebook partagé plus de 30 000 fois. / © Christian Watier / MAXPPP
Un couple d'apiculteur du village de Pignols (Puy-de-Dôme) a reçu des plaintes du voisinage, au sujet des déjections d'abeilles. Le maire du village Christophe Georges, a fait savoir son "ras-le-bol" avec un post sur Facebook partagé plus de 30 000 fois. / © Christian Watier / MAXPPP

Dans le petit village de Pignols (Puy-de-Dôme), certains habitants se sont plaints de nuisances peu communes…les déjections d'abeilles. Une plainte qui a suscité la colère du maire Christophe Georges. Il a exprimé son ras-le-bol sur Facebook le 21 juillet.   
 

Par Mohamed Benmaazouz

A Pignols, village de 330 habitants, dans le Puy-de-Dôme, le maire Christophe Georges fait face à une situation un peu particulière. Des habitants vivant à proximité d'une miellerie, se plaignent des "déjections d'abeilles". Il relate cette histoire insolite, dans un post publié lundi 21 juillet, sur son compte personnel. Il y exprime son effarement : " Je n'ai pas pour habitude de manifester ma stupéfaction ainsi mais cette fois-ci c'en est trop." "C'est la goutte qui fait déborder le vase" selon le maire que nous avons joint par téléphone. Son post, partagé plus de 30 000 fois, a reveillé la colère de beaucoup d'internautes.
 

Il met notamment en cause, le comportement de certains néoruraux " Certains ont du mal  à accepter les contraintes liées à la ruralité, et l'activité agricole sur nos communes. C'est une faible proportion. Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier. D'ailleurs on a reçu des messages de nouveaux habitants à la campagne qui eux comprennent très bien que vivre à la campagne a des avantages, et des inconvénients." Le couple d'apiculteurs, propriétaires de la meillerie, a lui partagé un post sur les réseaux sociaux visant à apaiser les esprits : " Message d'apaisement donc ; nous souhaitons continuer à faire bénéficier à nos abeilles de l'environnement exceptionnel de Pignols et de la Forêt de la Comté mais en cherchant toutes les solutions possibles pour éviter de déranger nos voisins." 

Après les cigales, les abeilles   

Ce cas n'est pas isolé, de nombreuses histoires similaires ont fait parler d'elles ces derniers mois. Le chant des cigales, typique de la Provence, ne plaît visiblement pas à tout le monde. Dans le village du Beausset dans le Var, des vacanciers agacés par les cigales envisageaient d'utiliser une bombe insecticide pour faire cesser les "nuisances", comme témoigne le maire de ce village. Et certaines histoires peuvent aller jusqu'au tribunal. En Charente-Maritime, un couple de retraités a porté plainte contre la propriétaire d'un coq. La cause ? Le chant matinal du gallinacé.

A Pignols, le maire se dit usé par ce genre d'histoires. "Aujourdhui je pense qu'il y a un bon nombre de maires de petites communes qui souhaitenent pas se représenter, pour diverses raisons, la charge du mandat, et aussi le fait que les gens de par leur comportement ont usé la patience de chacun." Il ne se représentera pas à la mairie de Pignols aux prochaines élections. Le maire de Pignols, fait état d'un changement de mentalité à la campagne. " Les gens sont devenus individualistes, et prennent de moins en moins part à la vie de la commune. Le 14 juillet on a par exemple dû annuler le repas du 14 juillet parce que personne n'est venu."  Le maire devrait rester en poste jusqu'à la fin de son mandat en 2020.
 

Sur le même sujet

Toujours sans nouvelles de Lorraine, disparue dans le Rhône

Les + Lus