Vol d'une oeuvre de Banksy au Bataclan : une personne interpelée dans le Puy-de-Dôme

Quinze jours après la découverte en Italie d'une oeuvre de Banksy volée au Bataclan en 2019, six personnes ont été mises en examen et écrouées vendredi, au terme d'une opération policière menée dans plusieurs départements français. L'une d'elles a été interpelée dans le Puy-de-Dôme.

L'oeuvre attribuée au street artiste Banksy, peinte sur l'une des portes du Bataclan après les attentats du 13 novembre 2015, avait été volée en 2019. Elle a été retrouvée dans une ferme des Abruzzes, en Italie, en juin 2020.
L'oeuvre attribuée au street artiste Banksy, peinte sur l'une des portes du Bataclan après les attentats du 13 novembre 2015, avait été volée en 2019. Elle a été retrouvée dans une ferme des Abruzzes, en Italie, en juin 2020. © Leon Tanguy/MAXPPP
C'est au cours d'une vaste opération dirigée par la direction de la police judiciaire de Paris et menée mardi que six personnes ont été interpellées en Isère, Haute-Savoie, Var, Rhône et Puy-de-Dôme, selon une source policière, confirmant une information
du Dauphiné Libéré. Deux d'entre elles ont été mises en examen du chef de vol en bande organisée et les quatre autres pour recel de vol en bande organisée, a-t-on précisé de sources policière et judiciaire. Toutes les six ont été placées en détention provisoire.

L'oeuvre attribuée à la star du street-art Banksy, hommage aux victimes des attentats de novembre 2015 à Paris et volée en 2019, avait été récupérée par la police italienne dans une ferme des Abruzzes. "Nous avons récupéré la porte volée au Bataclan avec une oeuvre de Banksy représentant la jeune fille triste", avait alors annoncé un officier supérieur des carabiniers à Teramo (centre). 

Une opération franco-italienne


L'opération a été initiée à la demande de la police française et menée en présence de policiers français, a précisé ce responsable. 
Cette oeuvre avait été peinte sur une porte arrière de la salle de spectacle parisienne du Bataclan, en forme d'hommage sur le lieu même où 90 personnes ont été tuées le 13 novembre 2015, au cours d'une série attaques jihadistes qui ont frappé Paris. Elle avait été volée en janvier 2019, avec la porte sur laquelle elle était peinte, découpée à la meuleuse. 

L'opération a eu lieu sur une perquisition ordonnée par le parquet et cette découverte "a été rendue possible grâce aux enquêtes menées par le bureau du procureur de l'Aquila en collaboration avec la police et la justice françaises", précisait alors le quotidien La Repubblica.

Réalisée au pochoir et à la peinture blanche, l'oeuvre attribuée à Banksy représentait un personnage féminin à l'air triste sur l'une des sorties de secours, située derrière le Bataclan, dans le passage par lequel de nombreux spectateurs du concert des Eagles of Death Metal s'étaient échappés pendant l'attaque terroriste. 

Ce vol avait suscité une "profonde indignation", selon les mots mêmes de l'équipe du Bataclan. Ce "symbole de recueillement et appartenant à tous, riverains, parisiens, citoyens du monde nous a été enlevée", déplorait-elle alors, dans un pays profondément marqué par les attentats islamistes de 2015. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société culture art
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter