Coronavirus. Puy-de-Dôme : “Le personnel de l'Ehpad a accompagné les défunts jusqu'au bout”

Deux personnes sont décédées à l'Ehpad Louis-Pasteur, à Lempdes, dans le Puy-de-Dôme. / © Google mai 2018
Deux personnes sont décédées à l'Ehpad Louis-Pasteur, à Lempdes, dans le Puy-de-Dôme. / © Google mai 2018

Deux résidents de l'Ehpad de Lempdes, dans le Puy-de-Dôme, sont décédés en seulement 72 heures. Vendredi 27 mars, une quinzaine de résidents présentent des symptômes de coronavirus COVID 19, tout comme, des membres du personnel.

Par D.Cros

En pleine épidémie de coronavirus COVID 19, deux résidents de l’Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) Louis Pasteur, situé à Lempdes dans le Puy-de-Dôme, sont décédés. C'est une femme qui a d’abord perdu la vie mardi 24 mars. Un homme s'est ensuite éteint, deux jours plus tard, le jeudi 26 mars.

L’Agence Régionale de Santé précise qu'à ce jour dans l’établissement : "4 professionnels et 1 résident sont confirmés positifs. Une quinzaine de résidents présentent également des symptômes du COVID 19. Ils n’ont pas été testés". Par mesure de sécurité, les 80 résidents sont confinés dans leur chambre et les repas sont portés à chacun.
 

Personnel touché, des équipes en renfort

Environ 50 personnes travaillent dans cet Ehpad. Certaines ont été signalées comme des cas confirmés de coronavirus. L’ARS indique que "trois personnes sont suivies à domicile et qu’une personne est hospitalisée".

Le maire de Lempdes, Henri Gisselbrecht souligne : "Nous avons rapidement eu tout le matériel pour la protection des personnels et des résidents". Les mesures de confinement et de nettoyage ont été renforcées. Des masques et des tenues supplémentaires ont également été distribués.

"Nous avons traversé une période difficile avec la moitié du personnel absent. Entre les gens qui ont contracté la maladie, ceux qui sont éloignés et ceux qui sont en repos". Puis il ajoute : "La réserve sanitaire a envoyé 2 infirmières en renfort et une cellule de crise du CHU de Clermont-Ferrand". L’ARS précise également que 4 étudiants du CHU interviennent depuis le 26 mars.
 


Le personnel remercié par les familles

Afin de préserver de l’épidémie les personnes fragiles, le gouvernement a suspendu les visites dans les Ehpad. "A ce moment-là, une liaison Skype avec les familles via une tablette a été mise en place. Une newsletter est également envoyée tous les jours aux familles par mail" explique Henri Gisselbrecht.

Un moment difficile à vivre pour les familles, d’autant que deux résidents sont décédés. "C’est un drame humain. Ils ne peuvent pas voir leurs parents décédés. Et seule la famille proche sera autorisée aux obsèques" déclare-t-il. Puis il ajoute : "Ils n'ont pas pu être là au dernier moment. Les familles des deux personnes décédées ont fait passer, comme d’autres, des messages de sympathie et de gentillesse. Ils remercient le personnel de l’Ehpad qui a accompagné les défunts, leur papa et leur maman, jusqu’au bout".

Selon le maire de Lempdes, les habitants ont redoublé de vigilance à l’annonce de ces décès. "Les mesures de confinement sont encore mieux observées. Certaines personnes n’avaient pas encore pris conscience du danger". Il précise que la population est émue mais pas paniquée. Il conclut en disant : "Actuellement, la situation est stable. A ce jour,  il n’y a pas de nouveaux cas chez les résidents et les états de santé ne s’aggravent pas. Nous espérons que la courbe va fléchir. Mais la situation peut malheureusement évoluer très vite".
 

Sur le même sujet

Les + Lus