Déconfinement : cinq conseils avant de remonter sur votre moto

Avec le déconfinement et les beaux jours, les motards ont retrouvé le plaisir d’enfourcher leurs deux-roues. Lors des premiers week-ends du déconfinement, de nombreux accidents de moto se sont produits en Auvergne. Voici cinq conseils donnés par le « Monsieur Moto » de la préfecture du Puy-de-Dôme.

Avant de "reprendre le guidon", il peut être utile de suivre un stage de perfectionnement comme ceux que propose gratuitement la préfecture du Puy-de-Dôme (photo d'illustration)
Avant de "reprendre le guidon", il peut être utile de suivre un stage de perfectionnement comme ceux que propose gratuitement la préfecture du Puy-de-Dôme (photo d'illustration) © François Vignola/MAXPPP
Plusieurs accidents de moto liés à  des sorties de route se sont produits en Auvergne lors des deux premiers week-ends du déconfinement. La préfecture du Puy-de-Dôme a donc décidé de proposer un stage gratuit de « reprise du guidon » les dimanche 31 mai et lundi 1er juin prochains (voir encadré). Nicolas Combes, chef de la Sécurité routière et « Monsieur Moto » à la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations) donne 5 conseils aux motards pour retrouver le plaisir de rouler en toute sécurité après cette longue période de confinement.

1er conseil : la révision mécanique de la moto


« Après une période d’hivernage ou de confinement comme celle que nous avons vécue, il faut commencer par vérifier l’état des pneus de sa moto, leur sculpture et leur pression. Il faut suivre les préconisations du constructeur et regonfler le cas échéant avec une pompe à air équipée d’un manomètre. Ensuite, dès qu’on commence à rouler, il faut tester les freins de sa machine. Il faut aussi surveiller la chaine, la graisser et vérifier sa tension ; vérifier s’il y a lieu de faire une révision ou un entretien. Enfin, on peut en profiter aussi pour actualiser son contrat d’assurance, surtout si l’on avait pris une option « garage » pour l’hiver et contrôler la vignette d’assurance ».

2e conseil : vérifier ses équipements de protection


« Il faut bien entendu commencer par le casque et les gants. Il n’y a, pour l’instant, pas de durée de vie pour un casque, mais ça va changer. Il faut éviter d’acheter un casque d’occasion car on ne connait pas son état et il faut changer un casque qui a eu un choc. On entend souvent dire qu’il faut le changer tous les 5 ans, en fait, tout dépend de l’usage qu’on en fait. D’autre part, je conseille d’utiliser un tour de cou, contre le froid mais surtout pour éviter que des insectes ne rentrent dans le blouson. L’équipement en cuir (blouson et pantalon) est la meilleure des protections sur piste ou sur route. Il protège contre les risques de brûlures, d’abrasion en cas de chute. Lorsqu’un motard est brûlé dans une chute, les risques d’infection augmentent et les suites sont plus longues et plus compliquées. Evidemment, il faut penser aux bottes. Faire de la moto en jean de ville et en tongs, comme on le voit trop souvent, est vraiment dangereux. Les équipements sont normalisés, en fonction des niveaux de protection. Je rappelle que seuls les gants et le casque sont obligatoires. Quant à l’airbag, on en trouve à partir de 500 euros, soit avec un système filaire, soit avec un système électronique, je le conseille vivement. D’ailleurs, nous en offrirons aux stagiaires qui participeront à notre 2e week-end de reprise du guidon fin juin ».

3e conseil : reprendre en main sa moto progressivement


« La trêve a tendance à effacer les expériences, voire les frayeurs, qu’on a connues au guidon. On a tendance à être moins prudent. On n’a pas le même niveau en début de saison qu’en fin de saison dernière. Il faut donc bien prendre le temps de « re-débuter » sans se laisser griser. Comprendre les réactions de son engin, retrouver les bonnes positions sur la moto, dans les virages, au freinage… et se réadapter à cette conduite qui est vraiment différente et plus exigeante que celle d’une voiture ».


4e conseil : suivre un stage de perfectionnement de temps en temps !


« Je dirais que ce serait bien tous les 3 ou 4 ans de suivre un stage de perfectionnement, soit dans une moto-école, soit dans le cadre des formations que nous proposons gratuitement au niveau de la préfecture du Puy-de-Dôme. A moto, il y a plein de techniques et il y a toujours quelque chose à apprendre. On peut avoir une attente particulière, par exemple pour rouler en voyage avec un passager et une moto chargée de bagages ou apprendre à vaincre sa peur de se pencher car c’est souvent une solution de sécurité. Ces sessions sont l’occasion de voir ou revoir les lois physiques qui régissent le comportement d’une moto. Cela permet de comprendre ses réactions, pas toujours souhaitées, apprendre à gérer ces réactions afin de garder la maîtrise et même savoir les utiliser dans différentes situations de conduite comme le freinage en virage, ou le besoin de changer de trajectoire de façon imprévue. Les participants au stage peuvent par exemple tester un freinage d’urgence sur le sable grâce à nos motos équipées d’ABS".  

 

5e conseil : savoir partager la route


« Il faut garder à l’esprit que les autres conducteurs ou usagers de la route ne connaissent pas tous les contraintes ou les spécificités de la conduite d’une moto. A nous de savoir où se placer pour être vu, avant un dépassement par exemple. Il nous faut apprendre à identifier où sont les risques et à anticiper le comportement des autres usagers. Il faut aussi apprendre à notre passager à avoir les bonnes réactions. C'est également utile de savoir rouler en groupe, ne pas mettre les motards les plus inexpérimentés à l’arrière mais derrière un ouvreur et toujours conserver des distances entre motos pour permettre les bonnes trajectoires. Toujours garder à l’esprit que le deux-roues est l’usager vulnérable.
Une fois toutes ces consignes bien intégrées, on pourra profiter avec un maximum de sécurité de nos magnifiques routes en Auvergne comme dans le reste de la France et se balader avec beaucoup de plaisir ».
Une formation gratuite pour la « reprise de guidon »
Afin de permettre à ceux qui le souhaitent de reprendre leur moto en toute sécurité, la Direction départementale de la protection de la population met en place un week-end de formation « reprise de guidon » le 30 mai et 1er juin. Cette formation est gratuite.
La formation se déroulera sur les pistes du centre d’examens du permis de conduire de Gandaillat à Clermont-Ferrand. Les sessions de formations sont prévues le dimanche 31 mai de 8h15 à 12h00 et le lundi 1er juin de 8h15 à 12h00. Ces formations sont assurées par les «Monsieur moto 63 » (organisateurs des éditions du Vulcanix Moto Évolution) et une moto-école.
Chaque session de formation réunira 10 stagiaires de tout niveau (toute personne reprenant le guidon après la saison hivernale et le confinement, reprise de guidon après plusieurs années d’arrêt, jeunes permis et toute personne cherchant à se perfectionner).
Les formations se dérouleront en deux temps, une première partie théorique pour comprendre les réactions de la moto et savoir utiliser les bons gestes pour la contrôler et une seconde partie pratique avec des exercices de maniabilité sur les pistes et des tests de freinage d’urgence sur le sable avec des motos de prêt équipées d’ABS.
Pour les stagiaires ayant participé à ces sessions de formations du 31 mai et 1er juin, une seconde session aura lieu le 27 juin, toujours au centre Gandaillat. Après une partie théorique sur la trajectoire de sécurité suivi d’exercices pratiques, les stagiaires partiront encadrés par leurs formateurs en balade pédagogique avec plusieurs arrêts pour transmettre les comportements de conduite adaptés aux phases de route rencontrées (grande courbe, route étroite et sinueuse, épingle de montagne). À la fin de cette deuxième session de formation, des lots seront à gagner pour les stagiaires.
Le bulletin d’inscription à retrouver sur le site de la préfecture http://www.puy-de-dome.gouv.fr
est à retourner par mail avant le vendredi 29 mai 2020 à ddpp-vulcanix@puy-de-dome.gouv.fr

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société moto sport auto-moto sécurité routière sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter