Découverte des lacs de Bourdouze et Montcineyre : une randonnée pédestre à travers les merveilles naturelles du Puy-de-Dôme

Découverte des lacs de Bourdouze et Montcineyre : une randonnée fascinante au cœur des volcans d’Auvergne, révélant la beauté cachée du Puy-de-Dôme.

Article publié le 

Situés entre le Massif du Sancy et le Cézallier, les lacs de Bourdouze et de Montcineyre restent peu connus du grand public. Une randonnée de 15 kilomètres permet de les découvrir. Son faible dénivelé offre la possibilité de profiter de ce moment en famille. Pour cela, il faut prévoir la journée et un pique-nique.

Le lac tourbière de Bourdouze

La randonnée commence à 1150 mètres d’altitude, au lac de Bourdouze, dans le Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne plus précisément sur la commune de Besse-et-Saint-Anastaise dans le département du Puy-de-Dôme. « Bourdouze signifie boueux. Ce nom lui convient parfaitement » explique Ernesto Ruiz, accompagnateur en montagne. « Quand on regarde ce lac, on voit très nettement qu’il se divise en deux parties : d’un côté la partie en eau et de l’autre la tourbière ».

Formé il y a 12 000 ans, ce lac d’origine glaciaire d’une superficie de vingt-cinq hectares ne fait pas plus de quatre mètres de profondeur. Au fil du temps, la tourbière se développe et gagne du terrain. « Ce sont des plantes aquatiques pionnières comme le trèfle d’eau ou le fraisier d’eau avec ses longues tiges rampantes qui servent de trame à ce que l’on appelle des radeaux. Ces radeaux flottent sur l’eau et permettent l’installation d’autres plantes comme les sphaignes et même des petits arbustes » souligne Ernesto Ruiz. Les radeaux grossissent et s’enfoncent progressivement dans l’eau dans laquelle ils se décomposent très lentement pour former la tourbe. « Ces radeaux portent aussi le nom de tremblant. Si l’on marche dessus, ils se mettent à bouger. C’est très dangereux. Il est donc formellement interdit d'aller dessus » précise-t-il.

L’autre partie du lac, celle en eau est très appréciée des pêcheurs. « Ils restent sur les berges ou prennent des petites barques. Ce lieu est connu et prisé notamment pour la pêche au brochet » souligne-t-il. La faune, ici, est très active. Les promeneurs peuvent admirer le Râle d’eau, le Grèbe huppé, la Bécassine des marais. Ils peuvent également voir d’autres espèces comme la Grenouille rousse, diverses libellules protégées (le Sympetrum noir, la Cordulie à taches jaunes, l’Agrion à lunules) et certains papillons des tourbières.

Pour assurer la préservation de ce site, des aménagements ont été nécessaires. Le Syndicat mixte du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne, en collaboration avec le Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne et la communauté de communes Sancy ont mené quelques travaux. Les cabanes obsolètes postées le long du lac ont été démontées et le parking a été déplacé et éloigné pour éviter la pollution du site. Aujourd’hui, pêcheurs et randonneurs peuvent profiter en toute quiétude du lac de Bourdouze dominé par le Puy de Montcineyre qui culmine à 1331 mètres d’altitude.

Le lac volcanique de Montcineyre

Après avoir traversé des forêts et des pâtures, les randonneurs arrivent justement au pied de ce Puy et découvrent le lac de Montcineyre. Entouré de forêt dont une belle hêtraie, ce lac en forme de croissant est perché à 1182 mètres d’altitude.

Lorsque les randonneurs s’approchent de l’eau, ils découvrent des berges de couleur noire. « Montcineyre signifie le Mont des cendres » indique l’accompagnateur en montagne. Sa formation est due à une coulée de lave issue du Puy Montcineyre qui a bouché le cours d’une rivière. Puis il ajoute : « Ce sont des cendres, des morceaux de pouzzolane, c’est un lac d’origine volcanique ».

Victime de sa beauté, ce site a longtemps été pris d’assaut. Ses eaux s’étendent sur quarante hectares et comptent dix-huit mètres de profondeur. Elles sont aujourd’hui protégées et classées site naturel. Des panneaux indiquent qu’il est strictement interdit de pêcher et de se baigner. « Le lac est une réserve d’eau potable pour le Syndicat intercommunal à vocations multiples (Sivom) de la région d’Issoire et de la banlieue sud-clermontoise qui assure la distribution d’eau dans plus d’une centaine de communes ».

Le tour du lac n’est malheureusement pas possible à pied. Mais, l’on peut accéder à la plage sud en venant de Chaumiane. Un chemin fait également le tour du Puy de Montcineyre et permet d’accéder au sommet. Les randonneurs apprécient ce site et savourent le magnifique panorama sur le Massif du Sancy.            

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité