Élections municipales. Puy-de-Dôme : à seulement 20 ans, il brigue la mairie de son village

A seulement 20 ans, Mateo Morel prévoit de se présenter aux élections municipales de Limons (Puy-de-Dôme). / © Alexandre Chazeau / La Gazette Thiers
A seulement 20 ans, Mateo Morel prévoit de se présenter aux élections municipales de Limons (Puy-de-Dôme). / © Alexandre Chazeau / La Gazette Thiers

A 20 ans, Mateo Morel se lance dans la course aux municipales dans la petite commune de Limons (Puy-de-Dôme). Malgré son jeune âge, il compte bien apporter du renouveau à la vie politique locale, à l'heure où de plus en plus d'élus locaux semblent découragés.

Par Solenne Barlot

Il a obtenu son bac il y a à peine plus d'un an et pourtant, Mateo Morel compte bien remporter les municipales de 2020 et convaincre les quelque 700 habitants de sa commune, Limons, dans le Puy-de-Dôme. C’est un héritage familial très ancré en politique qui a poussé le jeune homme de 20 ans à s’engager pour sa commune, non seulement pour les municipales mais aussi dans la vie associative : « Je suis membre de plusieurs associations sur la commune. Par exemple, l’association La Parenthèse, qui vient en aide aux gens dans le besoin. On organise des manifestations pour collecter de l’argent et aider ces personnes. Dernièrement, on a aidé des parents à financer un fauteuil roulant tout-terrain pour leur fille handicapée. »

Un renouveau pour Limons

Pour Limons, il souhaite une démocratie participative, pour impliquer d’avantage les habitants en politique. Mateo Morel souhaiterait également y implanter une AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture de Proximité) réunissant des producteurs aux alentours de la commune. Quant à son jeune âge, pas question d’y voir un frein à ses projets : « Je suis conscient du fait que des gens vont être inquiets, mais je suis sûr qu’il est possible de faire confiance à quelqu’un de jeune. » Pour lui, son âge est un gage de renouveau, en particulier en politique.
 

"Être un élu, c'est la plus belle fonction"

Le jeune homme a travaillé pour l’UNICEF, antenne de Clermont-Ferrand, où il faisait de la sensibilisation aux droits de l’enfant et coordonnait des projets caritatifs. Il présentera une liste sans étiquette au municipales de Limons, mais il est personnellement engagé dans des partis : « Je suis encarté au Parti Communiste et je suis également actif au niveau de la France Insoumise. » Si certains élus locaux sont réticents à se représenter suite aux baisses des budgets alloués, à la suppression de la taxe d’habitation et au manque de reconnaissance, cela n’effraie pas Mateo Morel : « Je veux m’investir à fond pour ma commune, pour moi être un élu c’est la plus belle fonction, être au service des autres. »

Sur le même sujet

Les + Lus