• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Elevage de poulets mis en cause par L214 dans le Puy-de-Dôme, pas d'anomalie relevée selon la préfecture

Le 9 mai dernier, l'association L214 publiait une vidéo choc tournée dans l’élevage de volailles de Solignat dans le Puy-de-Dôme.
, sur cet élevage intensif / © L214 - Éthique & Animaux
Le 9 mai dernier, l'association L214 publiait une vidéo choc tournée dans l’élevage de volailles de Solignat dans le Puy-de-Dôme. , sur cet élevage intensif / © L214 - Éthique & Animaux

Début mai, l'association L214 a publié une vidéo choc tournée dans un élevage de volailles à Solignat dans le Puy-de-Dôme. La préfecture indique, mercredi 22 mai, qu'après inspection aucune anomalie n'a été relevée dans la gestion de l'exploitation.
 

Par D.Cros

La préfecture du Puy-de-Dôme a publié un communiqué, mercredi 22 mai, relatif à la mise en cause par l'association L214 d'un élevage de volailles de Solignat dans le Puy-de-Dôme. Les services de l'Etat indiquent : "aucune anomalie n'a été relevée dans la gestion de l'exploitation"

Vidéo choc de l'association L214

Le 9 mai dernier, l'association L214 publiait une vidéo choc, sur cet élevage montrant des animaux entassés, souffrant de problèmes de santé et manipulés brutalement.

L’association indiquait que l’on était "loin de l'image idyllique du poulet d'Auvergne". Sébastien Arsac, cofondateur de l'association L214 précisait à l'époque : "Cette nouvelle enquête montre que même en Auvergne, où on pourrait s'attendre à ne trouver que des élevages en plein air, il existe des élevages intensifs où sont entassés des dizaines de milliers de poulets dans des bâtiments fermés, à plus de 22 par m2".
 

Après la diffusion de la vidéo, Philippe Mallet directeur de l'exploitation indiquait : "On respecte toutes les normes et on a toutes les autorisations". En colère, il qualifiait de "scandaleuse" l'intrusion de L214.

Rapport de la mission d'inspection 

Selon la Préfecture du Puy-de-Dôme une mission d'inspection dilligentée le 10 mai 2019 a permis de vérifier, sur place, la
conformité de l'élevage de poulets de chair et le respect des normes en vigueur.

Les vérifications ont notamment porté sur : 
• en matière documentaire : la conformité de l'autorisation d'exploitation, du certificat professionnel individuel d’éleveur de poulets de chair de l'exploitant et de la tenue du registre d'élevage
• la conformité de l'exploitation en matière de protection animale et de respect des règles sanitaires
• le respect des règles de biosécurité
 

Une campagne de sensibilisation 

Depuis ses débuts en 2008, L214 a rendu public plus de 50 enquêtes révélant les conditions d'élevage, de transport et d'abattage des animaux.

"En France, 83 % des poulets sont élevés de manière intensive, dans des conditions similaires à celles révélées dans cette enquête" précise l'association L214. Elle souligne également : "D'après une étude de la Commission européenne de 2017, la France est l'un des pays où la densité dans les élevages de poulets est la plus importante"

Sur le même sujet

Agression homophobe dans l'Ain

Les + Lus