Issoire : une réussite pour la 4e édition du trail des Trans'Yssoiriennes

C'était la 4ème édition du trail des Trans'Yssoiriennes, dimanche 8 avril, à Issoire. Un parcours d'obstacles athlétique de 8 kilomètres, qui a donné du fil à retordre aux coureurs. Cette année, ils étaient plus de 1.000 participants, contre 600 la première année. 

Ils étaient plus de 1.000 participants pour le trail des Trans'Yssoiriennes, dimanche 8 avril à Issoire.
Ils étaient plus de 1.000 participants pour le trail des Trans'Yssoiriennes, dimanche 8 avril à Issoire. © Photo d'illustration / Paul Zinken / dpa / AFP
Les participants du trail des Trans'Yssoiriennes ont bien transpiré, dimanche 8 avril à Issoire. Selon Jean-Luc Bataille, adjoint au maire chargé des sports à Issoire, ils étaient 1.084 participants (dont 200 militaires) à disputer cette 4ème édition. Les challenger sont partis du régiment, dans le quartier de Bange, pour terminer au stade du Bout du Monde. En tout, ils ont parcouru 8 kilomètres d'obstacles.

Les militaires du 28e régiment de transmissions, organisateurs de l'événement, ont installé une trentaine d'obstacles pour les coureurs, qui devaient escalader un mur, transporter de lourds tronçons de bois ou encore traverser un puissant jet d'eau, tout en courant sur plusieurs kilomètres.  

"Ce sont des obstacles à caractère militaire, et ça montre bien tout leur savoir-faire. À Issoire, nous sommes très fiers de ce 28e régiment" déclare Jean-Luc Bataille. Pour le Major Mario, réserviste, cette course est l'occasion de dépasser ses limites, mais pas seulement : "C'est une course qui reflète toutes les valeurs du militaire. On travaille la cohésion sur tous les obstacles et ça, c'est très important." 

Les participants, eux, étaient exténués mais ravis du défi sportif. Comme cette jeune coureuse : "C'est un vrai dépassement personnel pour quelqu'un qui n'a pas fait de sport depuis longtemps. Ça vaut la peine de revenir !" 


durée de la vidéo: 01 min 49
Issoire : une réussite pour la 4e édition du trail des Trans'Yssoiriennes


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport armée société