« Nos fromages sont plus savoureux » : fromages italiens et auvergnats en concurrence au Cheese Festival

A Issoire, dans le Puy-de-Dôme, le Cheese Festival met à l’honneur le fromage sous toutes ses formes, ces 16 et 17 octobre. Pas uniquement limité aux spécialités auvergnates, l'événement accueille notamment des producteurs d’Italie.

Du parmesan, de la mozzarella de bufflonne, ou encore des fromages plus rares, comme le pecorino à la truffe étaient présentés au public auvergnat du Cheese Festival, à Issoire.

« Nous avons une vaste gamme de fromages en Italie »

Parmi les nombreux fromages italiens présentés, certains se vendent à prix d’or. Une meule de parmesan d’onze ans d’âge se vend ici… 120 euros le kilo. « Plus le parmesan est vieux, plus il prend de goût, de parfum, expose Mirko Malpeli, producteur chez Azienda agricola Brugnoli. Je pense que c'est un fromage de méditation. Un bon vin rouge, un bon morceau de parmesan, un feu de cheminée et après tu peux penser. » Plus loin, Sara Papale, productrice chez Azienda L'Italiano défend aussi son terroir : « Nos fromages sont plus savoureux, ils ont un goût particulier, ils sont produits de façon artisanale. Et puis il y en a des forts, d'autres plus légers… Nous avons une vaste gamme de fromages en Italie. »

Des fromages appréciés…

« Nous sommes assez fans des produits italiens, donc ça tombe bien qu’ils viennent jusqu’à Issoire, nous, on ne va pas souvent en Italie », se réjouit un visiteur. « Moi j’aime bien les fromages italiens, ajoute une Puydomoise. Je râpe, très fin, je mets sur les salades, dans la soupe… Partout ! » Les fromages italiens semblaient conquérir le coeur des Auvergnats.

… mais concurrencés.

Mais en Auvergne, forcément, la concurrence est rude. « C’est différent du nôtre, forcément, mais le nôtre sera meilleur ! », assure un Auvergnat. « Il pique un peu celui-là », relève un autre. « Personnellement je suis Auvergnate et habituée au fromage auvergnat, réagit une visiteuse. Je crois que je vais revenir à nos fromages. Ce sont les fromages auvergnats les meilleurs ! » 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
terroir culture culture régionale gastronomie