Cet article date de plus de 4 ans

Loi Travail : la CGT Energie 63 bascule 200 000 foyers du Puy-de-Dôme en heures creuses

Jeudi, les actions "coups de poing" se multiplient en Auvergne pour forcer la main du gouvernement et lui faire abandonner son projet de loi Travail. Le syndicat CGT Energie 63 a ainsi basculé en heures creuses les abonnés à l'électricité dans le Puy-de-Dôme.
© DAMIEN MEYER / AFP
Jeudi matin, à l'issue d'une assemblée générale qui a réuni près d'une centaine de personnes, il a été décidé d'investir l'agence de conduite régionale de Clermont-Ferrand, qui pilote l'ensemble du réseau électrique en Auvergne, et de basculer en heures creuses tous les abonnés du Puy-de-Dôme.

Ainsi, près de 200 000 foyers vont bénéficier, pour la journée, d'un tarif "préférentiel". "C'est une manière d'expliquer au gouvernement que les électiciens et les gaziers ne lâcheront rien", explique Nicolas Fioux, délégué syndical CGT Energie 63. "Nous voulons le retrait de la loi Travail et nous nous battons aussin contre la casse du modèle énergétique", ajoute-t-il.

Par ailleurs, depuis le début de la semaine, les "Robin des bois de l'énergie" sont à nouveau à l'oeuvre sur le territoire puydômois. Leur action consiste à rétablir le courant dans les foyers où l'électricité a été coupée suite à un défaut de paiement.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loi travail économie social