Où voir les étoiles filantes ce week-end en Auvergne ?

Publié le

Jusqu'au dimanche 7 août 2022, c'est la Nuit des étoiles filantes. En Auvergne, plus d'une vingtaine de sorties sont prévues. La Lune, Saturne et Jupiter seront également visibles au bout des télescopes.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Les orages vont-ils gâcher le spectacle ? Les passionnés d’astronomie n’espèrent qu’une chose pour le vendredi 5 août 2022 : que le ciel soit clément pour participer à la première séance de la Nuit des étoiles qui démarre ce vendredi et qui va se poursuivre jusqu’au dimanche 7 août.

En Auvergne, plus de vingt sorties sont prévues dans les quatre départements de la Région. L'association française  d’astronomie répertorie sur son site toutes les animations prévues. Il suffit de consulter la carte qu’elle propose.

 

 

« La Nuit des étoiles attire pas mal de monde », témoigne Patrice Rodrigues, président du club d’astronomie de Brassac-les-Mines dans le Puy-de-Dôme. « Tous les ans, quatre à cinq cents personnes viennent jeter un coup d’œil dans le télescope. » Ce club va sortir deux télescopes de 300 mm et les déplacer sur quatre sites différents : à Brassac-les-Mines ce vendredi, à Anzat-le-Luguet dans le Puy-de-Dôme samedi soir, à Sainte-Florine en Haute-Loire dimanche soir et enfin à l’observatoire de Champagnac-le-Vieux en Haute-Loire lundi soir. « Ce qui plaît aux gens, ce sont les histoires qu’on leur raconte », confie Patrice Rodrigues. « Tout le monde a entendu parler de l’Etoile du berger mais personne ne sait ce que c’est. »

Etoiles filantes

Le mois d’août est aussi le meilleur moment pour observer des étoiles filantes. « La Terre est en train de traverser la poussière d’une comète qui est passée à proximité il y a longtemps », explique Jeanne de Clérico, présidente du club Orion 43 qui sera vendredi dès 20h30 à l’observatoire du Betz à Saint-Julien-Chapteuil en Haute-Loire. «Une  étoile filante, c’est un grain de sable qui rentre dans l’atmosphère et qui s’enflamme », résume Patrice Rodrigues.

Au programme du ciel, ce week-end, des nébuleuses, des galaxies mais aussi quatre planètes : Saturne et Jupiter ouvriront le bal autour de minuit. « Les planètes sont toujours sympas à regarder », poursuit Jeanne de Clérico. «  Saturne, c’est un point lumineux à l’œil nu mais avec un télescope, on arrive à voir ses anneaux. » Pour Patrice Rodrigues, c’est même « le plus beau spectacle du ciel ! ». Une planète aux couleurs ocres sertie d’anneaux.

Vers 2h dans la nuit, Mars entrera dans la danse et au petit matin, pour les plus courageux, Vénus apparaîtra à son tour.

La Lune, dans son premier quart, sera aussi de sortie. Elle laissera voir ses cratères. « C’est joli à observer », indique Jeanne de Clérico. « Il y a des plats, des pitons centraux. Cela fait des ombres en fonction de l’orientation du soleil. »

Un ciel qui peut s’observer tout le mois d’août. Les étoiles filantes ont prévu de traverser le ciel en nombre au moins jusqu’à la mi-août.