Puy-de-Dôme : un ramasseur de champignons disparu depuis 3 semaines retrouvé mort

Un retraité âgé d’une soixantaine d’années a été retrouvé mort au fond d’un puits dans un champ de Courpierre (Puy-de-Dôme) mardi 12 octobre. Il avait été porté disparu le 29 septembre. L’autopsie n’a, pour l’heure, pas révélé de traces de violence.

Un corps a été retrouvé au fond d’un puits dans un champ de Courpierre (Puy-de-Dôme) mardi 12 octobre dans la soirée, indique le procureur de la République de Clermont-Ferrand Eric Maillaud, confirmant une information de La Montagne. La victime a été identifiée : il s’agit d’un ramasseur de champignons porté disparu depuis le 29 septembre. D’importantes recherches avaient été menées pour retrouver ce sexagénaire, à la retraite depuis peu.

Plusieurs hypothèses étudiées

« Ce sont les propriétaires du champ qui ont donné l’alerte, après avoir remarqué que la plaque en métal de ce puits, très peu utilisé, avait été déplacée. On ignore si c’est la victime elle-même qui l’a enlevée ou s’il s’agit d’un accident. Il se peut qu’on ne le sache jamais », précise le procureur. Dans les pistes envisagées, le suicide mais aussi la chûte accidentelle ou le malaise.

"Rien ne laisse à penser à une origine criminelle"

Une autopsie a été pratiquée ce jeudi 14 octobre au matin. Selon les conclusions provisoires du médecin légiste, le corps ne présentait aucune trace de violences. « Pour l’heure, il n’y a rien à signaler à ce niveau. On devrait en savoir plus cet après-midi mais selon les premiers examens, rien ne laisse à penser à une origine criminelle », affirme Eric Maillaud.  Un important dispositif de recherche avait été mis en place.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
disparition faits divers