Puy-de-Dôme : 3 choses à savoir sur le service national universel expérimenté en juin

Le Puy-de-Dôme fait partie des 13 départements pilotes pour la mise en place du service national universel (SNU), promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Dès le mois de juin, 120 jeunes de 16 ans seront accueillis en hébergement collectif à Orcines. Trois choses à savoir sur le SNU.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Dès le mois de juin, le service national universel (SNU) sera mis en place dans le Puy-de-Dôme, qui fait partie des 13 départements pilotes. Le premier comité de direction de préfiguration du SNU présidé par Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, préfète du Puy-de-Dôme, et Benoit Delaunay, recteur de l'académie de Clermont-Ferrand, s'est tenu jeudi 14 février. 
 

En quoi va consister le SNU ?


Le service national universel se divisera en au moins deux phases. Première phase : un séjour de cohésion de 12 jours en hébergement collectif. Il doit permettre la réalisation de bilans personnels : bilan de santé, évaluation des apprentissages fondamentaux de la langue française et premier bilan de compétences. Des activités de groupe seront organisées sur les thématiques de la défense et de la sécurité, de la citoyenneté ou du développement durable par exemple. Ces modules de formation s'articuleront autour de sept thèmes en tout.

Deuxième phase : une mission d’intérêt général de 15 jours à compter de septembre 2019. Ces deux phases pourront déboucher sur une troisième phase d’engagement volontaire des jeunes, qui sera facultative.
 

Comment va-t-il s'organiser ?

120 jeunes volontaires de 16 ans seront accueillis à l'Institution de gestion sociale des armées (IGESA) d’Orcines du 16 au 28 juin 2019. Les adolescents qui y séjourneront seront issus des autres départements pilotes, tandis que les Puy-Dômois seront orientés vers d'autres centres d'hébergement. Le premier comité de direction de préfiguration du SNU s'est tenu jeudi 14 février pour organiser le séjour de sorte qu’il soit en conformité avec le cahier des charges national, pour recruter une équipe de direction, de cadres et de tuteurs et finaliser les activités et les intervenants​​​​.
 
En juin 2019, 2 000 à 3 000 jeunes volontaires devraient participer à la préfiguration du SNU en France. A terme, 8 000 jeunes effectueront leur SNU dans le Puy-de-Dôme chaque année. Ils seront encadrés par des animateurs titulaires du BAFA et des fonctionnaires des ministères de la Jeunesse et des sports ou des Armées. 
 

Quel est l'objectif ?

La mise en place du SNU correspond à une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Selon la préfecture du Puy-de-Dôme et le rectorat de l'académie de Clermont-Ferrand, ce séjour vise à "impliquer davantage la jeunesse française dans la vie de la Nation, de
promouvoir la notion d’engagement et de favoriser un sentiment d’unité nationale autour de valeurs communes
".