Puy-de-Dôme : comment les pompiers font face à des feux de broussailles de plus en plus fréquents

L'été est une saison propice aux incendies dans le Puy-de-Dôme. Par chance, pas de feux de forêts à déplorer dans notre région à ce jour, en revanche, les feux de broussailles se multiplient. Quels sont les gestes à éviter ? Les pompiers répondent.
Dans le Puy-de-Dôme, la canicule et la sécheresse sont propices à la multiplication des feux de broussailles.
Dans le Puy-de-Dôme, la canicule et la sécheresse sont propices à la multiplication des feux de broussailles. © Archives FTV
Dans le Puy-de-Dôme, avec la sécheresse et les épisodes de canicule, de retour chaque été, les services d'incendie et de secours doivent s'adapter.
" Depuis cette année, dans le Puy-de-Dôme, nous avons mis en place une grille d’analyse des feux de forêt, qui permet d’engager, selon les conditions météo du moment, plus ou moins d’engins sur un départ de feu. Aujourd’hui nous sommes au niveau 2/5 donc le risque est relativement minime, mais dans la semaine, nous avons des risques qui sont montés jusqu’au niveau 4/5 ", explique Mickaël Besseyre, lieutenant-colonel de sapeurs-pompiers à Clermont-Ferrand.

Les communes démunies

Avec le risque élevé, les communes restent aussi très vigilantes. Hier encore, quelques fumerolles émanaient de d’une propriété privée à Orcines où des tonnes de copeaux de bois étaient stockés tout près d'une forêt. Pour circonscrire les flammes, il a fallu 2 interventions des pompiers et un maire bien démuni qui avait pourtant lancé l'alerte en amont. « Le 24 juin dernier, nous avions fait une réunion avec les services de l’Etat et il s’est avéré qu’en sortant de cette réunion, le maire n’avait pas grand pouvoir pour empêcher ce qui s’est passé là », regrette Jean-Marc Morvan, maire d'Orcines.

Des gestes à éviter

Impossible d'intervenir sur une propriété privée, qui plus est en zone agricole. Les règles de bon sens doivent donc s'imposer : « Si vous possédez une habitation, les choses essentielles que sont le non-stockage de matière combustible apposée à l’endroit des façades, le débroussaillage des végétations sur le pourtour de l’habitation, au moins dans un rayon de 50 mètres si vous êtes proches d’une forêt, l’élagage des arbres à au moins 3 mètres des toitures… », énumère Mickaël Besseyre. Dans la région, des feux de broussaille se sont déclarés ces derniers jours mais par chance aucun feu de forêt n'est à déplorer pour le moment.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
feux de forêt faits divers incendie pompiers