• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Puy-de-Dôme : un festival au sommet

le Wakan Théâtre présentera cette année sa nouvelle création, entre rock et trad / © Gérard Fayet / TC Dôme
le Wakan Théâtre présentera cette année sa nouvelle création, entre rock et trad / © Gérard Fayet / TC Dôme

Jusqu’au 10 août, le sommet du Puy-de-Dôme se met en scène tous les jeudis et vendredis soir. Concerts, théâtre, marionnettes, poésie… il y en a pour tous les goûts et tous les publics, et c’est gratuit !

Par VR

La Rue Ketanou, Thomas Khan, Filobal, les Frères Choum ou encore le Wakan Théâtre : pour sa quatrième édition, le festival Puy-de-Dôme en scène propose une affiche à partager en famille.

Un festival organisé au sommet du plus connu volcan d’Auvergne et qui propose ses rendez-vous tous les jeudis et vendredis soir à 17h jusqu’au 10 août.

Jeudi 12 juillet, c’est le Teatro Golondrino qui lancera les festivités avec un spectacle de marionnettes sur fils guidées par Christophe Croës, qui fera vivre au public les aventures de Jojo la puce, un insecte aventurier et intrépide.

Après Jojo la puce, c’est avec Mimi Pissenlit et son flower power que le jeune public a rendez-vous le jeudi 19 juillet et le 9 août. Accompagné de son fidèle jardinier Jacques Seller, cette herbo-magicienne poussera la chansonnette et racontera des histoires dont seules les fleurs ont le secret.

Avec Filobal, programmé le jeudi 26 juillet, le public pourra frissonner au rythme des performances de jonglage et d’acrobatie des artistes de la compagnie Solfasirc.

Le 2 août, ce sont les Frères Choum qui entreront en scène avec leurs machines sonores insolites et autres inventions, dont le fameux robot-trompettiste…  

Côté musique, c’est Thomas Khan, le chanteur à voix auvergnat repéré lors de l’émission The Voice et produit par le label clermontois Flower Coast qui donnera le la, vendredi 13 juillet.

La semaine suivante, le 20 juillet, place sera faite à la chanson française avec Mon Côté Punk, un groupe mené par Mourad Musset, le chanteur de la Rue Ketanou.


Le jazz aussi sera à l’honneur, le vendredi 27 juillet, avec Oumtcha, un trio qui revisite le jazz des années 30 au travers de la chanson américaine.

Autre rendez-vous à ne pas manquer, celui avec le Wakan Théâtre. Le 3 août et le 10 août, la compagnie auvergnate présentera Ma déclaration, une création signée Dominique Touzé et qui met en scène les confessions d’un AAA, un Auvergne Addict Auvergnat sur fond de rock’n’roll et de musique trad.
 

Sur le même sujet

Agression du maire de Saint-Alban-les-Eaux lors de la fête du 15 Août

Les + Lus