Puy-de-Dôme : le gérant du Volcan de Lemptégy a menacé de se jeter du portail de la sous-préfecture de Riom

Mercredi 15 juillet, Philippe Montel, gérant du Volcan de Lemptégy, dans le Puy-de-Dôme, a escaladé le portail de la sous-préfecture de Riom, près de Clermont-Ferrand. Il a menacé de se jeter du haut des grilles et dénonçait des « lourdeurs administratives ». Il est ensuite redescendu du portail.
 

Mercredi 15 juillet, Philippe Montel, gérant du Volcan de Lemptégy, a escaladé le portail de la sous-préfecture de Riom près de Clermont-Ferrand.
Mercredi 15 juillet, Philippe Montel, gérant du Volcan de Lemptégy, a escaladé le portail de la sous-préfecture de Riom près de Clermont-Ferrand. © D.Cros / FTV
C’est un geste désespéré qu’a accompli mercredi 15 juillet, en fin de matinée, le gérant du Volcan de Lemptégy, une site touristique situé à Saint-Ours-les-Roches, dans le Puy-de-Dôme. Vers 11h15, Philippe Montel a escaladé les grilles du portail de la sous-préfecture de Riom, près de Clermont-Ferrand.

Il est en train de craquer

Situé à environ 3 mètres de hauteur, il a menacé de se jeter du haut des grilles. Faustine Chatard, responsable communication du Volcan de Lemptégy, explique : « Il est en train de craquer. C’est à cause de lourdeurs administratives. Il veut dénoncer les difficultés du secteur du tourisme, et elles ne se sont pas arrangées avec la crise sanitaire ».

Un projet qui n'aboutit pas

Elle ajoute : « Notre site a un gros projet de développement, qui passe par un achat de terrain. Cela fait 2 ans que ça piétine. Il y a des rendez-vous mais les choses n’avancent pas. Tout cela rend la vie difficile. Philippe Montel est à bout ».  Phiippe Montel affirme : « Les entreprises souffrent. On ne demande pas de miracle mais d’être écouté pour pouvoir avancer. J’ai des salariés, j’ai des enfants et on n’y arrive plus ».

Une réunion en préfecture

Sur place, la police et les sapeurs-pompiers sont intervenus. Un dialogue avec le sous-préfet du Puy-de-Dôme a été engagé. Après avoir passé environ une heure sur les grilles, Philippe Montel est finalement redescendu du portail. Il a obtenu la tenue d'une réunion en préfecture à Clermont-Ferrand ce mercredi à 16h. La préfète et le sous-préfet du Puy-de-Dôme devaient y assister, ainsi que le propriétaire du terrain que convoite le gérant de Lemptégy. Ce matin, une réunion de conciliation avait lieu à la sous-préfecture du Puy-de-Dôme mais les deux parties ne sont pas parvenues à se mettre d'accord sur la rédaction du bail. 

Un sous-préfet mobilisé

A l’issue de la réunion en préfecture, le sous-préfet de Riom, Olivier Maurel déclare : « C’est un dossier qui est à la fois simple et complexe. Simple parce que juridiquement nous sommes proches de la conclusion. Mais il est complexe car on a des rapports interpersonnels, privés, qui sont un peu sensibles, un peu compliqués et je pense qu’il faudra prendre du temps avec les avocats des deux parties pour essayer d’apaiser cette affaire ». Il ajoute : « La prochaine étape est d’aider les deux parties à apaiser le dialogue et à finaliser la vente pour l’un, l’achat pour l’autre. Je suis plutôt optimiste car depuis le mois d’octobre nous sommes tombés d’accord sur un prix d’achat et un prix de vente. Dans un deuxième temps, il s’agira pour les avocats de discuter autour de la renégociation du bail qui lie le propriétaire avec l’utilisateur ». Dans ce dossier, le sous-préfet sort un peu de son rôle habituel puisqu'il va jouer les médiateurs dans une affaire privée.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter