• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Puy-de-Dôme : quand le succès du bois de chauffage profite aux fabricants de poêles

Mise en route d'un poêle à granulés chez un particulier, client de l'entreprise auvergnate Seguin- Dutériez. / © Christian Darneuville / France 3 Auvergne
Mise en route d'un poêle à granulés chez un particulier, client de l'entreprise auvergnate Seguin- Dutériez. / © Christian Darneuville / France 3 Auvergne

Le marché du bois de chauffage et notamment à granulés est en pleine progression, une situation qui profite aux professionnels du secteur. Exemple avec une entreprise qui fabrique des poêles à bois dans le Puy-de-Dôme.

Par A. Abdelbost avec C. Darneuville

En Auvergne-Rhône-Alpes, 825 000 familles se chauffent au bois. Selon l'étude de l'Observatoire des énergies renouvelables (observ'ER) de juillet 2018, le marché des appareils de chauffage au bois a connu une croissance de 12 % en 2017. Si la grande majorité des foyers utilise encore des bûches, le granulé a le vent en poupe, les produits à granulés ont progressé de 28 % en 2017. Le rapport estime même que d'ici 2022, le poêle à granulés pourrait représenter 50 % du marché en volume.

Une situation qui profite à l'entreprise auvergnate Seguin-Dutériez, l'un des leaders en matière de poêle à bois. Né à Randan, dans le Puy-de-Dôme, en 1976, l'établissement produit chaque année 20 000 poêles, inserts et cheminées. 
 

"Je vais économiser 1 000 euros à l'année"

Au 11 janvier 2019, Christophe Fradin, employé du groupe a déjà installé cinq poêles à bois depuis le début de l'année. Karine Segère fait partie de ses clients, elle a décidé de troquer son chauffage électrique pour un poêle à granulés :

La facture va se réduire presque de moitié, c'est une économie relativement conséquente, je vais gagner 1 000 euros à l'année. 


Dans cette entreprise, on mise aussi sur l'innovation comme le pilotage à distance, élaboré avec un fabricant italien. "J'ai une télécommande ou une application sur téléphone, je demande la température que je souhaite qu'il fasse dans la pièce et je vais avoir une régulation de l'appareil", explique Aymeric de Galembert, PDG du groupe Seguin. Autre nouveauté, la double combustion, elle permet un brulâge quasi-complet et limite le rejet de particules. "Outre la combustion du bois, il s'agit de favoriser la combustion du gaz émis par le bois", précise Cédric Laurent, directeur général du groupe. 

Le chauffage au bois : une solution écologique ?

Alors le chauffage au bois est-il écologique ? "En France quand on coupe le bois, on s'engage à le replanter derrière et lors de la croissance de l'arbre on estime qu'il aura accumulé les émissions liées à la combustion du chauffage au bois donc en quelque sorte le bilan carbone est égal à zéro", indique Romain Chiroux, conseiller technique Adil 63. Le bois est considéré comme une énergie renouvelable et le prélèvement forestier reste inférieur à l’accroissement naturel de la forêt, le bilan carbone est donc positif.

 

Sur le même sujet

Drôme: La visite de JM Blanquer dans le Diois

Les + Lus