Puy-de-Dôme : ski, luge, les amateurs de glisse ont profité des premières neiges

Dans les domaines skiables, les remontées mécaniques devraient rester fermées pour le grand public lors des vacances de Noël. Dans le Puy-de-Dôme, cela n’a pas empêché les amateurs de glisse de profiter des premières neiges ce dimanche 6 décembre.
Au Col du Guéry, dans le Puy-de-Dôme, de nombreux amateurs de glisse sont venus profiter de la neige ce dimanche 6 décembre.
Au Col du Guéry, dans le Puy-de-Dôme, de nombreux amateurs de glisse sont venus profiter de la neige ce dimanche 6 décembre. © J.Teiller/FTV
Malgré la météo franchement hivernale, dans le Puy-de-Dôme, certains n’ont pas résisté à l'appel de la neige ce dimanche 6 décembre. Montés en peaux de phoque sur les pentes du Sancy, ils ont profité d’une première descente en skis de randonnée : « C’était une super neige. On s’est régalés. Même si le jour est un peu blanc, ça fait du bien après le confinement. C’est une super matinée », se réjouit Marion, skieuse.

Une troisième année difficile pour la station du Mont-Dore

Pour ces amateurs de sports d’hiver, pas besoin de remontées mécaniques. Sous les télésièges immobiles, le silence de la montagne est total. Comme beaucoup d'habitants du Massif, les personnes venues profiter de la neige espèrent que le ciel se dégage rapidement pour le domaine skiable du Mont-Dore : « La station a malheureusement eu 2 années difficiles précédemment avec ce manque de neige. La 3ème année, il y a le COVID, donc on espère vraiment qu’il y aura des solutions alternatives pour faire vivre la vallée pendant les vacances de Noël et qu’on pourra profiter de tout le domaine en février avec de belles conditions », souhaite Benoît, venu skier.

Les amateurs de neige venus nombreux

Quelque 20 centimètres de poudreuse ont blanchi le col du Guéry, à 1268 mètres d'altitude. Le domaine de ski nordique est fermé, mais les fondus de neige sont nombreux sur les pistes non damées. « C’est vraiment pour pouvoir profiter de la nature, seul ou en petit groupe, sans la contrainte de la piste et de l’encadrement. C’est la pleine liberté sachant qu’il faut rester responsable aussi », rappelle Laurent, skieur de fond. La montagne en hiver, il y a une infinité de façons d'en profiter. Dans la descente du col de la Croix-Morand, un skieur s'envole, tracté par un cerf-volant. Un vent de liberté soufflait ce dimanche sur les sommets auvergnats.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ski sport stations de ski économie tourisme