Saint-Amant-Tallende (63) : mars à traques pour les sangliers

© Charline Coca / France 3 Auvergne
© Charline Coca / France 3 Auvergne

Mardi, il ne faisait pas bon être un sanglier à Saint-Amant-Tallende, dans le Puy-de-Dôme. La préfecture avait décidé l'organisation d'une battue administrative pour traquer ces grosses bêtes, qui seraient plusieurs dizaines sur cette zone, à l'origine de nombreux dégats matériel

Par Stéphane Moccozet

Mardi, pour débusquer les sangliers auteurs d'une quarantaine d'accidents en 7 mois sur la route départementale D 213, sur la commune de Saint-Amant-Tallende, 35 chasseurs avaient été déployés tous les 100 mètres, appuyés par 8 chiens. Si les dégats occasionnés par l'apparition soudaine de ces animaux pouvant peser jusqu'à 160 kilos ne sont, jusqu'à présent, que d'ordre matériel, le problème est suffisamment pris au sérieux pour que la préfecture du Puy-de-Dôme ordonne une battue administrative. 
© Charline Coca / France 3 Auvergne
© Charline Coca / France 3 Auvergne

L'opération a débuté à 9 heures. Très vite, une première jeune femelle a été repérée et abattue. On estime à plusieurs dizaines le nombre de sangliers présents sur ce secteur très fréquenté, situé à l'ouest de l'autoroute A 75, au sud de Clermont-Ferrand. Dans la matinée, deux autres bêtes seront tuées. Les battues administratives devraient se poursuivre tout au long du mois de mars. 
Saint-Amant-Tallende (63) : mars à traques pour les sangliers
Mardi, il ne faisait pas bon être un sanglier à Saint-Amant-Tallende, dans le Puy-de-Dôme. La préfecture avait décidé l'organisation d'une battue administrative pour traquer ces grosses bêtes, qui seraient plusieurs dizaines sur cette zone, à l'origine de nombreux dégats matériels. - France 3 Auvergne - Un reportage de Charline Coca et Eric Taxil. Montage : Alexis Cretin

 

Sur le même sujet

Les + Lus