Mobilisation dans le Puy-de-Dôme pour un jeune Guinéen menacé d'expulsion

Sans papiers, Aboubakar Bangoura, jeune Guinéen de 20 ans,vit aujourd'hui sous la menace d'une expulsion. Il est arrivé en France il y a quatre ans. Il s'est rapidement intégré à Thiers (63). Ses proches se mobilisent pour qu'il puisse rester dans sa ville. 

Les proches, les amis mais aussi des élus comme le député du Front de Gauche André Chassaigne se mobilisent sur les réseaux sociaux pour que Bouba,un jeune Guinéen vivant dans le Puy-de-Dôme, ne soit pas expulsé.
Les proches, les amis mais aussi des élus comme le député du Front de Gauche André Chassaigne se mobilisent sur les réseaux sociaux pour que Bouba,un jeune Guinéen vivant dans le Puy-de-Dôme, ne soit pas expulsé. © France 3 Auvergne
Depuis quatre ans, Aboubakar Bangoura surnommé Bouba vit, a étudié et joue au football à Thiers dans le Puy-de-Dôme. Il vient d'obtenir son CAP menuiserie. Un modèle d'intégration pour ses proches, mais le jeune Guinéen de 20 ans vit aussi sans papier d'identité. Ce qui lui vaut aujourd'hui d'être sous le coup d'un jugement administratif avec ordre de quitter le territoire français.

Page Facebook, rassemblements : ses amis se mobilisent pour Bouba, comme l'éducateur du club de football de Thiers ou le directeur du foyer des jeunes travailleurs qui l'héberge. Malgré tous ses soutiens, le jeune homme reste en situation irrégulière. En quatre ans, il n'a jamais eu de pièce d'identité et n'a pas fait ses demandes de titre de séjour auprès de la préfecture.

Joint par téléphone, le sous-préfet de Thiers précise que Bouba doit, dans les plus brefs délais, effectuer une demande de titre de séjour. Sinon, il devra quitter le territoire.
durée de la vidéo: 01 min 32
Mobilisation pour un jeune Guinéen à Thiers (63)

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société justice