Tourisme : comment les professionnels se tournent vers des offres plus écoresponsables

Ralentir. Se ressourcer. Déconnecter. Vivre une expérience de découverte à moins de 2 heures de chez soi. Cela fait partie des nouvelles tendances du "slowtourisme". Auvergne-Rhône-Alpes est la deuxième région française pour les revenus du tourisme. Les acteurs du secteur l'ont bien compris et s'engagent de plus en plus vers cette autre forme de voyage responsable.

Si l'on se réfère à l’Organisation mondiale du tourisme (OMT),  l’écotourisme "tend à minimiser l'impact sur l'environnement pour le préserver à long terme. Il est davantage centré sur la découverte des écosystèmes et implique une participation active des populations locales et des touristes à la sauvegarde de la biodiversité. Il se pratique dans la nature, en petits groupes, au sein de petites structures."

Cette définition n'est pas nouvelle. Elle a fait son apparition dans les années 70 comme étant "une forme de voyage responsable". Le secteur affiche une croissance annuelle comprise entre 20 % et 34 % depuis 1990. 

Auvergne-Rhône-Alpes, une clientèle touristique de proximité

Pour la deuxième région française la plus touristique, c’est un secteur économique non négligeable qui concentre plus de 220 000 emplois. L'une des spécificités, c'est son taux de clientèle de proximité : 30% des touristes de la région habitent eux-mêmes l'un des 12 départements d'Auvergne-Rhône-Alpes. Une envie de découvrir d'autres territoires non loin de chez soi. Une tendance qui s'est accélérée depuis la crise sanitaire en 2020. Lorsqu'ils choisissent un séjour, de plus en plus de clients se tournent vers des hébergements écoresponsables, qui intègrent une dimension environnementale dans leur gestion. (actions de réduction d'émission carbone avec un chauffage moins émetteur et un éclairage à économie d'énergie), utilisation d'énergies renouvelables, utilisation de produits locaux, etc..

C'est le cas de Fabrice Fouchard. Après 35 ans d'expatriation, il a ouvert il y a 2 ans avec son épouse une Maison d'Hôtes à Mazayes, dans le Puy-de Dôme, sur le secteur d’Auvergne Volcan Sancy. Un "retour aux sources" pour cet ancien pilote de ligne et une volonté de retrouver "ses racines". L'établissement se veut, dans sa vocation, en "transparence" avec le territoire et les valeurs autour de l'écologie et de l'environnement.

"On a choisi des matériaux locaux. La maison est en ossature bois, qui vient des forêts à moins d'une heure de chez nous. La lave émaillée, pierre naturelle volcanique emblématique de la région, est à l'honneur dans notre établissement. L'électricité provient d'énergies renouvelables et avec les ampoules LED, nous consommons peu. Nous avons aussi le projet cette année de nous équiper de panneaux photovoltaïques pour alimenter à 100% les 400 m² de la maison."

Fabrice Fouchard explique aussi être très attentif à la gestion de l'eau. Tous les robinets sont équipés de mitigeur. Il y a aussi une cuve naturelle de récupération des eaux de pluies de 30m3 qui sert à l'arrosage. Les 4 chambres de la maison d'hôtes ont toutes été étudiées pour être bien orientées avec de grandes baies vitrées en face sud. Les produits servis au petit-déjeuner sont bios et locaux.

Les clients qui viennent chez nous ont besoin de se ressourcer, de vivre une expérience simple, de se reconnecter avec la nature et d'avoir du temps pour eux.

Fabrice Fouchard

Responsable d'une maison d'hôtes dans le Puy de Dôme (63)

Cette tendance à un retour vers un tourisme plus vert répond à une demande des voyageurs, plus attentifs dans leurs habitudes de consommation, que ce soit dans l'hébergement, mais aussi en termes de mobilités. Fabrice Fouchard a même installé une bonne de recharge pour les véhicules électriques à l'entrée de son gîte. Tous les promeneurs du secteur peuvent aussi l'utiliser en cas de besoin. 

Près de 400 hébergements sont labellisés écoresponsables en Auvergne-Rhône-Alpes autour de plusieurs labels de référence.

Un tourisme plus vert en Auvergne

Les Volcans d'Auvergne constituent une destination de renommée avec leurs 3 massifs montagneux et leurs 200 sites remarquables. Plus grand parc naturel de France, la fréquentation y est importante, notamment l’été. Se positionner de façon attractive tout en conservant l’identité patrimoniale et la biodiversité des paysages est un enjeu majeur pour le Syndicat Mixte du Parc. L’idée étant de proposer des offres touristiques d’hébergements et de loisirs dans une logique plus durable. Un défi à chaque début de saison pour les professionnels du secteur. 

"L'info en plus climat" une émission à retrouver en replay sur France.tv 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité