Cet article date de plus de 3 ans

Records de neige dans les Alpes : "On est dans la logique du réchauffement climatique"

Dans les Alpes, les hivers se suivent et ne se ressemblent pas. Après une saison exceptionnellement sèche l'an passé avec 50 jours sans pluie en Isère, Savoie et Haute-Savoie, en ce début d'hiver 2018 on bat déjà tous les records d'enneigement. Pas étonnant pour Serge Taboulot de Météo-France.
Chalets dans le hameau du Fornet dans la station de ski alpin de Val d'Isère le 11 janvier 2018.
Chalets dans le hameau du Fornet dans la station de ski alpin de Val d'Isère le 11 janvier 2018. © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Dans les Alpes, les hivers se succèdent mais ne se ressemblent pas.

La nature se rattrape 


Après un hiver exceptionnellement sec l'an passé. Pas une goutte d'eau ou presque pendant 50 jours. "La nature se rattrape" ironise Serge Taboulot le directeur du centre Météo France de Saint-Martin-d’Hères


Nous voici cette année dans l'excès inverse. Avec des records de précipitations en plaine et d'enneigement sur les massifs alpins.


Et surtout en altitude, à partir de 1800 à 2000 mètres d'altitude. A Tignes par exemple, en ce mois de janvier 2018, il n'y a jamais eu autant de neige depuis 50 ans.


Aux Arcs, 3,35 mètres de neige à 2040 m d'altitude, c'est du jamais vu ! Le précédent record date de 1983. Avec 3 mètres de neige mesurés le 7 avril.

Autre exemple à Val Fréjus, en Haute-Maurienne, on a mesuré en janvier 2,85 mètres de neige à 2200 mètres d'altitude. Un record absolu. Le précédent datait du 20 avril 1986. La hauteur de neige était alors de 2,42 m.

Pour Serge Taboulot, le plus paradoxal, c'est que ces records arrivent en début de saison. Au mois de janvier. Les précédents records étaient souvent établis en fin de saison avec le cumul des chutes de neige.

Mais le spécialiste de Météo France n'est pas étonné. "On est dans la logique du réchauffement climatique" explique Serge Taboulot. L'air en altitude est moins froid qu'aujourd'hui. Les chutes de neige sont plus abondantes. Il faudra s'attendre pour les années à venir à d'autres hivers comme celui que l'on est en train de vivre.

Et si l'enneigement à partir de 1800 à 2000 mètres est plus important, pour les stations de moyenne montagne, la situation est toute autre. Aujourd'hui, l'enneigement est "presque faible" à 1000 mètres d'altitude précise Serge Taboulot. Et avec la douceur, la neige est tassée, elle a fondu, c'est souvent "de la soupe glacée".

Les prévisions pour la suite

Difficile de dire aujourd'hui comment les choses vont évoluer dans les Alpes cet hiver. 

Ce que l'on peut dire, c'est qu'une nouvelle perturbation apportera de nouveau un peu de neige ce vendredi. En quantité limitée.

De 15 à 20 cm en Maurienne, dans les Alpes du Sud et le Vercors.
De 0 à 5 cm sur les massifs de la Vanoise, de Belledonne et du Mont Blanc

Avant le retour d'un temps sec pour toute la semaine prochaine.

Les amateurs de ski vont pouvoir profiter du beau manteau neigeux en altitude. Car il sera stabilisé et les risques d'avalanche vont baisser.





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo neige montagne sorties et loisirs intempéries