“La République en marche” : ces anonymes qui n'en sont pas tout à fait ...

Le chef d'entreprise Bruno Bonnell, le maire centriste de Lyon (5ème) Thomas Rudigoz, le député socialiste Jean-Louis Touraine, l'adjointe au maire socialiste de Lyon Anne Brugnera participeront aux élections législatives sous la bannière "La République en marche" aux côtés de nombreux anonymes     

Par Ph. Bette avec Olivier Michel

Ils vont participer à la refondation politique du pays.

- 214 femmes. 
- 214 hommes.
- 95% d'entre eux n'ont pas de mandat électif.
- 52% sont issus de la société civile.
- Leur âge moyen : 46 ans.       


La "République en marche" a révélé cet après midi une liste encore incompléte des candidats officiellement investis pour les prochaines législatives. Dans la masse des anonymes, rescapés d'une sélection impitoyable parmi 19 000 dossiers de candidature, quelques noms connus malgré tout ...C'est dans la métropôle de Lyon qu'apparait le personnel le plus aguerri. Difficile de ne pas y voir les calculs politiques de Gérard Collomb, soutien de la première heure d'E.Macron et nécessairement très attentif aux investitures dans son fief.    
                                                                                        

RHONE 1 Thomas RUDIGOZ , maire centriste du 5ème arrondissement de Lyon
RHONE 3 Jean-Louis TOURAINE , professeur de médecine et député PS de la 3ème circonscription
RHONE 4 Anne BRUGNERA , adjointe au maire de Lyon , présidente du groupe socialistes et républicains à la métropole de Lyon   
RHONE 6  Bruno BONNELL, chef d'entreprise, manager, président fondateur de la société Robopolis puis d'Awabot .  
RHONE 12 Cyrille ISAAC-SYBILLE ,conseiller national du Modem 
RHONE 14 Yves BLEIN, maire PS de Feyzin, député de la 14 ème scirconscription du Rhône. 

C'est aussi dans le Rhône que se préparent les combats politiques les plus féroces. A Villeurbanne, où l'ex ministre Najat Vallaud Belkacem va affronter Bruno Bonnell, le porte parole d'Emmanuel Macron dans le Rhône, embléme de la réussite entrepreunariale à Lyon. Deux mondes, deux univers, la gauche socialiste d'un côté, le libéralisme social de l'autre. Choc frontal.
 
Autre point chaud, la première circonscription du Rhône où un autre ministre du gouvernement Hollande,le secrétaire d'état aux Sports Thierry Braillard (PRG) affrontera le centriste Thomas Rudigoz , maire du 5ème arrondissement de Lyon soutenu par Gérard Collomb. Ironie de l'histoire, le même Thierry Braillard avait été soutenu en 2012 par le maire de Lyon contre l'avis du PS.
                 

Dans la Loire, la "République en Marche" a décidé de geler deux circonscriptions,  la première, celle du député PS Regis Juanico et porte-parole de Benôit Hamon et la 5ème, celle de Roanne que convoite Laure Deroche, ex-maire PS, soutien déclaré d'Emmnuel Macron. Ici, pas encore d'arbitrage définitif.

Dans la Drôme, pas d'investiture d'En Marche dans la 3ème circonscription , détenue jusqu'à présent par Hervé Mariton (Les Républicains). 

Dans le Puy-de-Dôme, Laurence Vichnievsky sera la candidate de "La République en Marche" dans la troisième circonscription. Ancienne tête de liste Europe-Ecologie en PACA, cette magistrate est aujourd'hui conseillère régionale Modem en Auvergne-Rhône-Alpes.

A noter enfin, la candidature du mathématicien Cedric Villani qui partira défendre les chances de la "République en marche" dans la cinquième circonscription de l'Essonne.     

L'analyse politique d'Olivier Michel dans le 19/20 du jeudi  11 mai 2017 :
"La République en marche": réactions et analyse
Dans le journal du jeudi 11 mai 2017, Olivier Michel livre son analyse des candidats aux législatives présentés par "La République en marche".


Sur le même sujet

Les + Lus