Condrieu accueille un salon des vins naturellement bio

Une trentaine de viticulteurs venus de toute la région / © France 3 Rhône-Alpes
Une trentaine de viticulteurs venus de toute la région / © France 3 Rhône-Alpes

Le salon des vins de Condrieu se tient les 4,5 et 6 mars 2017 à la salle de l'Arbuel. Cette 5e édition du Salon Rhône-Alpes des vins bio met l'accent non seulement sur les vins bio mais aussi sur les vins nature. 

Par Daniel Pajonk

Savoie, Bugey, Beaujolais, Lyonnais, Forez, Drôme, Ardèche, Diois, Vallée du Rhône : plus de 30 vignerons bio de tout Rhône Alpes sont présents pendant trois jours pour vous faire déguster leurs vins. Des vins bio o qui ont leur public, fidèle et connaisseur.
Le vin biologique est synonyme d'une vigne non traitée par des pesticides ou herbicides de synthèse. Seuls les produits naturels sont acceptés par le cahier des charges des labels. Une démarche qui séduit de plus en plus les consommateurs.
Les vins nature sont le résultat d'un choix philosophique, explique l'association S-PRIT, qui regroupe des viticulteurs travaillant la vinification sans ajout quel qu'il soit.

Les vins nature dans le vent


Salon des vins bio d'Auvergne-Rhône-Alpes
Une trentaine d'exposants, des viticulteurs qui ont choisi le bio, ont fait salon à Condrieu ce premier week-end de mars. Un salon dont la fréquentation est en hausse. Intervenants : Guillaume Clusel, vigneron & trésorier de l'association des vignerons bio en Auvergne Rhône-Alpes - Véronique Grenier, vigneron et présidente de l'association des vignerons bio en Auvergne Rhône-Alpes - Reportage de B. Bourgeot & A. Henry & A.S Saboureau


L'objectif est de retrouver l'expression naturelle du terroir. Le vin est de raisins travaillés en Agriculture Biologique, sans désherbants, pesticides, engrais ni autres produits de synthèse. Les vendanges sont manuelles et lors de la vinification le vigneron s'efforce de garder le caractère vivant du vin. Les interventions techniques pouvant altérer la vie bactérienne du vin sont proscrites, ainsi que tout ajout de produit chimique, à l'exception, si besoin, de sulfites en très faible quantité. Les doses maximales de SO² total tolérées sont de 30mg/l pour les rouges, 40mg/l pour les blancs, note l'association. 
Ces efforts paient. Le bio et le naturel prennent des parts de marché. Mais ils ne parviennent pas à dépasser  10% de la production globale de vins dans la région, sans compter bien-entendu les vins du sud de la vallée du Rhône. 



Sur le même sujet

Les + Lus