Coronavirus Covid 19 : des lettres pour garder le lien avec les anciens confinés en EHPAD

Du courrier pour nos aînés ! c'est l'idée toute simple de Marie-Neige Granados, vice-présidente de l'association rhodanienne La Douceur de l'Hêtre, pour briser l'isolement des personnes âgées dans les maison de retraite. Prêts ? A vos plumes avec l'opération "la lettre du soleil".

Du courrier pour nos aînés ! c'est l'idée toute simple de Marie-Neige Granados, vice-présidente de l'association rhodanienne La Douceur de l'Hêtre, pour briser l'isolement des personnes âgées dans les maison de retraite. Prêts ? A vos plumes avec l'opération "la lettre du soleil".
Du courrier pour nos aînés ! c'est l'idée toute simple de Marie-Neige Granados, vice-présidente de l'association rhodanienne La Douceur de l'Hêtre, pour briser l'isolement des personnes âgées dans les maison de retraite. Prêts ? A vos plumes avec l'opération "la lettre du soleil". © MN.Granados
La lettre du soleil, c’est le nom de cette initiative toute simple, lancée par Marie-Neige Granados, la vice-présidente de l’association la douceur de l'Hêtre.

L’idée est extrêmement simple : prendre sa plume, pourquoi pas avec ses enfants, pour envoyer une vraie lettre ou un dessin (« même une fleur coupée »), à des personnes âgées en maison de retraite. Un vrai courrier, envoyé par la poste, "à l’ancienne", pour soutenir nos aînés dans leur confinement et « créer du lien ».
 

Soutenir le moral des personnes âgées

Marie-Neige Granados explique que, isolée chez elle, elle avait besoin de se sentir utile. « J’étais inquiète pour moi, mais encore plus inquiète pour les personnes âgées confinées dans leur EHPAD ».

Le moral des personnes âgées : un thème qui s’est imposé de lui-même pour l’association les douceurs de l'Hêtre dont la vocation est le soutien aux aidants de personnes avec des troubles psychiques.
 

Les animatrices des EHPAD aux commandes

Marie-Neige Granados a donc pris contact avec les animatrices de deux maisons de retraite de son secteur, dans le Rhône, Val d'Oingt et Grandris, qui ont été séduites par l'idée. Et ce sont elles, ces animatrices qui se chargeront de distribuer les "lettres du soleil".

Avis à celles et ceux qui ont envie de se lancer : pour les personnels dans leur collecte de courrier, l’association suggère de dessiner un petit soleil à côté du timbre pour identifier clairement l'objet ... sans oublier d’indiquer votre adresse postale pour une éventuelle correspondance, une "relation épistolaire" comme on disait autrefois.
 

Une initiative qui pourrait faire des petits

D’un point de vue sanitaire, la question a été largement débattue, mais le courrier resté inerte pendant plusieurs jours ne pose a priori pas de problème majeur.

Si, pour l’heure, l’initiative ne concerne donc que deux maisons de retraite du Rhône, l’objectif est bien de susciter des vocations, pour faire de cette belle initiative une vague de solidarité avec nos anciens.

C’est pourquoi une page Facebook a été créé, La Lettre du Soleil, même si Marie-Neige avoue ne pas être une spécialiste de la chose. Pour briser l'isolement des personnes âgées..
 
La lettre du soleil, mode d'emploi
"Pour le contenu : c’est le coeur qui dictera votre attention : un petit mot, un dessin d’enfant, une fleurette de votre jardin... si cela vous est possible merci d’indiquer votre adresse postale pour une éventuelle correspondance.

L’envoi doit s’effectuer par voie postale. Beaucoup plus simple et personnelle d’après les animatrices. Lorsque vous faites vos courses hebdomadaires, cela peut être l’occasion d’envoyer votre courrier. N’oublions que les déplacements sont
extrêmement limité afin d’éviter la propagation du virus.

Adresse du destinataire + colorier un soleil à côté du timbre (identification du courrier)

Pour l’instant deux adresses !
EHPAD hôpital de Grandis - Service animation - Route de l’hôpital - 69870 Grandris -
EHPAD Jean Borel - Service animation - 244 Rue de Mirwart - 69620 Val d'Oingt-

N’oubliez pas de faire un petit soleil en entête sur votre enveloppe

Mail : ladouceurdelhetre@gmail.com
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société personnes âgées famille