Givors : les élections municipales annulées par le Conseil d'Etat

La plus haute juridiction française annule les élections municipales de Givors, dans le Rhône.

Le tribunal administratif de Lyon avait déjà annulé, en février 2021, les élections municipales de Givors dans le Rhône. Le Conseil d'Etat, plus haute juridiction administrative de France, confirme cette décision. Lors d'une précédente audience en date du 8 octobre dernier, un rapporteur public avait relevé « de graves agissements » dans deux bureaux de vote de la commune, d'après les informations du Progrès

L'opposition satisfaite 

L'ex-maire communiste Christiane Charnay, qui menait la liste d'Union de la gauche lors des élections municipales de 2020, avait déposé un recours en justice dès le mois de juillet contre le nouveau maire Mohamed Boudjellaba (gauche écologiste). A la suite de la décision du Conseil d'Etat, elle a manifesté sa satisfaction sur les réseaux sociaux, au même titre que l'ex-patron du Rassemblement National du Rhône Antoine Mellies. 

"Nous avions constaté des pressions sur les électeurs qui venaient voter. Tout au long de la journée, on a rencontré des personnes qui incitaient à voter pour Monsieur Mohamed Boudjellaba", a déclaré l'ex-maire communiste Christiane Charnay, contactée par France 3. Elle assure "repartir en campagne" pour "mener une liste de rassemblement des forces de gauche et progressistes".

De nouvelles élections municipales à venir ?

S'estimant "choqué, frappé par une injustice", le nouveau maire de Givors avait fait appel de la décision du tribunal administratif de Lyon, en se tournant vers le Conseil d’Etat. Sa requête a donc été rejetée, et les habitants de Givors vont certainement devoir se rendre à nouveau aux urnes. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections municipales 2020 élections europe écologie les verts