Législatives 2022 à Lyon et dans le Rhône : Qui sont les candidats du second tour dans votre circonscription

Publié le Mis à jour le

On fait le point sur les candidats qualifiés au second tour circonscription par circonscription à Lyon et dans le Rhône. Retrouvez le choix qui se présente à vous pour élire votre futur député.

Le Rhône compte 14 circonscriptions et donc 28 candidats qualifiés au second tour. Des duels où la Nupes s'est qualifiée partout principalement face à la Majorité présidentielle. Les Républicains, quant à eux, sont présents dans trois circonscriptions. La liste des candidats en détail

1ere circonscription 

Aurélie Griés (Nupes), 37,75 %

A 31 ans, cette Bretonne d'origine habite le 7e arrondissement. Adjointe à la mairie du même arrondissement, elle est en charge de la petite enfance, de la vie associative et de la promotion de la santé

Thomas Rudigoz (Ensemble), 32,96 %

Député sortant LREM et membre de la commission des Lois Thomas Rudigoz est ancien maire centriste du 5e arrondissement de Lyon. Ancien journaliste il a débuté sa carrière dans les relations presse. 

2e Circonscription 

Hubert Julien-Laferrière (Nupes),35,49%

Dans cette circonscription qui comptait 15 candidats Hubert Julien Laférrière a fait beaucoup parler de lui et de ses changements de couleurs politiques. Candidat à sa propre succession, il a été élu sous la bannière de la République en Marche mais a rejoint Génération écologie pour ce scrutin avant d'être investi par la Nupes. A 56 ans ce spécialiste des questions internationales, ancien maire du 9e arrondissement et proche de Gérard Collomb est accusé par ses détracteur de "nomadisme politique" 

Loïc Terrenes (Ensemble), 29,27 %,

Il est le plus jeune candidat de la majorité présidentielle.  A seulement 25 ans il affiche des collaborations avec Olivier Véran, alors député de l'Isère et David Kimelfeld, à la Métropole de Lyon. Consultant, il a créé un cabinet de conseil en affaires publiques et en stratégie en 2021. Lui vise la réserve de voix chez les jeunes qui ont largement fait le choix de l'abstention. 

3e circonscription

Marie-Charlotte Garin (Nupes) 43,68 %

La candidate de 26 ans, militante EELV est celle qui enregistre le meilleur score de la Nupes dans le Rhône. Figure montante du parti elle ancienne directrice de cabinet EELV à la mairie du 5e arrondissement. 

Sarah Peillon (Ensemble) 28,27% Directrice de cabinet de Jean-Louis Touraine député du Rhône et figure de la politique lyonnaise elle aspire à lui succéder. Directrice d'une agence de conseil éditorial Sarah Peillon est également la représentante de la majorité présidentielle dans le Rhône. 

4e circonscription

Anne Brugnera (Renaissance), 34,1 % 

Ancienne conseillère municipale du 3e  arrondissement, adjointe au maire de Lyon en charge de l’éducation, élue à la Métropole, présidente du groupe des socialistes,  Anne Brugnera a quitté le PS pour rejoindre le mouvement En Marche ! en 2017. 

Députée sortante, Anne Brugnera est diplômée d'agronomie et membre de la commission des Affaires culturelles et de l'Education.

Benjamin Badouard (Nupes), 31,72 %

Coprésident des élus écologistes à la Métropole de Lyon, Benjamin Badouard a 38 ans. Co-fondateur du collectif Plein la vue quia pour objet de diminuer la pression publicitaire dans la Métropole de Lyon. Collaborateur parlementaire et consultant en économie d'énergie, le parcours écologiste du candidat alterne entre responsabilités politiques et société civile. 

5e circonscription 

 

Blandine Brocard, (Ensemble) : 36,11 %

Député sortante, Blandine Brocard a travaillé comme juriste et été élue en 2017 sous les couleurs LREM. Conseillère municipale de Saint-Germain-au-Mont-d’Or de 2014 à 2020. A 40 ans, Blandine brocard est mère de 3 enfants. En septembre 2020, elle a quitté le groupe La République en marche pour rejoindre celui du Modem. Elle se présente pour Renaissance le parti de la majorité présidentielle. 

 Fabrice Matteuci, (NUPES) : 22,82 %

À 52 ans, Fabrice Matteucci est conseiller municipal d’opposition (Parti socialiste, PS) à Caluire depuis 2014. Directeur du centre social/MJC L’Embarcadère à Thoissey. Trois enjeux sont essentiels dans la circonscription à ses yeux : la mobilité, la santé et l’éducation 

6e circonscription 

Gabriel AMARD  (Nupes) 41,30 %

Compagnon de la première heure de Jean Luc Mélenchon, conseiller régional AURA, Gabriel Amard a été maire de Viry-Châtillon dans l'Essone. Pourquoi Villeurbanne ? "Je souhaitais rentrer au bercail" a-t-il affirmé pendant la campagne rappelant que ses grands-parents y ont vécu. Sa candidature a été qualifiée par ses détracteurs  de "parachutage d'un proche de Jean Luc Mélenchon" dont il est le gendre. 

Emmanuelle HAZIZA (Ensemble) 26,90 %

Candidate UMP puis Les Républicains en 2012 et 2017 a cette fois l’étiquette Horizons, le parti d’Edouard Philippe. Investie par le parti marconiste, Renaissance ! qui inclut les partisans d'Horizons, Emmanuelle Haziza est avocate et revendique ses origines villeurbannaises depuis 3 générations. 

7e circonscription 

Abdelkader LAHMAR (Nupes) 30,87 %

 51 ans, Abdelkhader Lahmar n'a jamais été élu. Son expérience en politique repose  sur ses nombreux engagements associatifs. Né à Vaulx-en-Velin, il n'y habite plus mais enseigne l’économie au lycée professionnel des Canuts depuis 1996. 

Depuis une trentaine d’années il s'est engagé localement notamment au sein de l’association Le Choix vaudais, présente aux municipales 1995 et 2001, ou encore le Mouvement d‘Initiative Vaudais (MIV)

Il est l'un des fondateurs du collectif national "On s'en mêle" qui s'est rallié à l'Union de la gauche, dont il porte les couleurs. Ce collectif milite pour plus de représentativité des habitants des quartiers populaires à l'Assemblée Nationale. 

Alexandre VINCENDET (LR) 23,84 %

Alexandre Vincendet, 38 ans, est originaire d'Ambérieu-en-Bugey, dans l’Ain.

Son parcours est marqué par l'engagement en politique à droite où il milite pour l'UMP très tôt et devient collaborateur du député Etienne Blanc et rejoint le Cabinet de Jean-François Copé en 2010. 

En 2013, il est membre du cabinet du maire de Caluire-et-Cuire, Philippe Cochet. Il démissionne de son poste de collaborateur en 2014 pour se consacrer à la campagne municipale de Rillieux-la-Pape.

Le 30 mars 2014, à 30 ans il est élu maire de Rillieux-la-Pape puis réélu au même poste en 2020 dès le premier tour des élections municipales avec 65.85 % des voix.

Président de la Fédération LR du Rhône, il est l'un des trois candidats à se maintenir au deuxième tour sur 14 circonscriptions dans le Rhône. 

8e circonscription 

Dominique DESPRAS (Ensemble) 28,85 %

Ancien président du syndicat agricole la FDSEA, passé également par les Jeunes agriculteurs, ce dernier a pris en novembre les manettes de la chambre d’agriculture du Rhône, mais également maire de la commune de Claveisolles. Il devra renoncer à ces postes s'il est élu député. À 46 ans, Dominique Despras est agriculteur, chef d’entreprise depuis 25 ans. 

Nathalie SERRE (LR) 21,97 %

Originaire de Besançon, Nathalie Serre est élue une élue locale LR,  conseillère municipale d'opposition à L'Arbresle depuis 2020. C'est également en 2020, qu’elle a succédé à Patrice Verchère son prédécesseur démissionnaire. 

9e circonscription

Alexandre PORTIER (LR) 27,64 %

Alexandre Portier, 32 ans, est adjoint au maire de Villefranche-sur-Saône se présente sous les couleurs des Républicains. Professeur de philosophie il aspire à succéder au député LR sortant Bernard Perrut qui ne s'est pas représenté après 25 ans de mandature dans le Beaujoloais. 

Ambroise MÉJEAN (Ensemble) 22,06 %

 Ambroise Méjean, 26 ans, se présente pour la première fois à une élection. Il a déjà une expérience des batailles électorales puisqu'il remplit également le rôle de   président des Jeunes avec Macron depuis 2019. Diplômé d’HEC, originaire d'Ardèche à ceux qui le voit comme un parachuté il répond : " Le Président m’a demandé d’être candidat"  

10e circonscription 

Thomas GASSILLOUD (Ensemble) 36,10 %

Député sortant d'Ensemble (majorité présidentielle) , Thomas Gassiloud est originaire de Saint Symphorien sur Coise dont il a été maire entre 2014 et 2017. Il est élu député en 2017 sous les couleurs de LREM et démissionne de ses fonctions de maire. Militaire à temps partagé pendant ses études, il est appelé en 2007 pour servir en Côte d'’Ivoire comme cadre du 7e Bataillon de Chasseurs Alpins. Il crée son entreprise en 2008, une entreprise familiale de primeur dans les Mont du Lyonnais.  

Michèle EDERY (Nupes) 22,56 %

Michèle Edery est née à Saint-Fons et y vit toujours. Elle a été assistante de service social au Ministère de la Justice pendant 10 ans, au Tribunal pour enfants et aux Prisons de Lyon. Professeure de sciences médico-sociales en lycée professionnel depuis 25 ans,  elle est  maire adjointe de Saint-Fons en charge de la politique de la vile et élue métropolitaine. 

11e circonscription 

Jean-Luc FUGIT (Ensemble) 30,55 %

A 52 ans, Jean-Luc Fugit est le député sortant de la majorité présidentielle.  Originaire de Rodez en Aveyron, il vit à Givors depuis 10 ans. Enseignant chercheur en chimie environnementale et spécialiste des questions environnementales et de pollution de l’air. Il reconnait avoir "entièrement mis entre parenthèse mon activité professionnelle pour me consacrer exclusivement au mandat de député"

Abdel YOUSFI (Nupes) 21,60 %

54 ans, ouvrier des industries métalliques et métallurgiques depuis 1995, Abdel Yousfi est régleur sur machine chez un équipementier automobile à Irigny. Militant, il responsable syndical CGT depuis 13 ans. "Je n’ai pas honte d’être ouvrier, fils d’ouvrier et petit-fils de mineur" affirme-t-il. 

12e circonscription 

Cyrille ISAAC-SIBILLE (Ensemble) 30,70 %

Médecin ORL de carrière, Cyrille Isaac-Sibille est le député sortant élu pour la première fois à l'Assemblée Nationale en 2017 pour LREM. Originaire de Lyon, il a été président du Modem du Rhône entre 2008 et 2014 et Maire Adjoint de Sainte-Foy-lès-Lyon de 1995 à 2008. Il a consacré une partie de son action parlementaire aux questions de santé notamment pour améliorer la médecine scolaire et défendre le "bien vieillir" 

Jean-François BAUDIN (Nupes) 23,03 %

A 54 ans, Jean François Baudin est bibliothécaire, depuis 2007 à la médiathèque départementale du Rhône à Chaponost. Directeur de Centres de Vacances et accompagnateur en Montagne. J’ai alterné ces deux métiers pendant une douzaine d’années, puis j’ai repris des études supérieures et obtenu un DESS en Aménagement du Territoire et Géopolitique locale. Enfin, il y a vingt ans, je suis devenu bibliothécaire. J’exerce, depuis 2007, ce métier

13e circonscription 

Sarah TANZILLI (Ensemble) 28,44 %

Juriste de profession, Sarah Tanzilli a travaillé pendant 5 ans en tant qu'attachée parlementaire à l'Assemblée Nationale auprès de la députée sortante Danièle Cazarian. A 37 ans, cette habitante de Meyzieu a travaillé pour la Métropole de Lyon et se présente pour la première fois à une élection sous les couleurs de la majorité présidentielle. 

Victor PRANDT (Nupes) 21,67 %

A 27 ans, Victor Prandt se présente pour la première fois aux élections législatives. Il est référent de  REV (Révolution écologique pour le vivant) à Lyon, le mouvement fondé par l'essayiste et journaliste Aymeric Caron. Ecologiste et défenseur de la cause animale, il se présente, investit par la Nupes 

14e circonscription 

Idir BOUMERTIT (Nupes)  35,76 %

A 45 ans, ce conseiller municipal, adjoint à la maire de Vénissieux a une formation de travailleur social. Réélu en 2020, il est adjoint à la politique de la ville et au patrimoine à Vénissieux, et siège à la commission permanente de la Métropole de Lyon. Convaincu de la première heure de Jean-Luc Mélenchon, Idir Boumertit est militant actif du mouvement La France Insoumise depuis sa création. Il était le directeur de campagne de Taha Bouhafs qu'il a remplacé au début de la campagne suite à une enquête ouverte sur ce dernier. 

Yves BLEIN, Ensemble  25,47 %

Originaire de Lyon, Yves Blein est député du Rhône depuis 10 ans. A 68 ans il se présente sous les couleurs de la majorité présidentielle tout comme en 2017. Engagé de longue date au parti socialiste, il a été conseiller municipal de Lyon de 1989 à 1995 avant de s'installer à Feyzin dont il a été maire pendant près de 17 ans.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité