"30 par classe, ce ne sont pas de bonnes conditions de travail" : grève dans un collège près de Lyon

De nombreux professeurs et personnels du collège Paul Vallon, à Givors (Rhône), seront en grève aujourd'hui, mardi 9 janvier. Ils demandent au rectorat le classement de leur établissement scolaire en réseau d'éducation prioritaire (REP) et obtenir ainsi plus de moyens.

Ce mardi 9 janvier, à 7h30, les professeurs et personnels grévistes du collège Paul Vallon, à Givors, se rassembleront devant les grilles de l'établissement scolaire. Ils exigent le classement du collège en REP (réseau d’éducation prioritaire) pour la rentrée 2024, suite à la dégradation de leurs conditions de travail.

Plus de 30 par classe

Lors de la création du statut REP en 2015, le collège Paul Vallon n'avait pas bénéficié de ce classement. C'est pour cette raison qu'aujourd'hui, les enseignants demandent que "cette injustice soit réparée". Selon Pierre Rossi, professeur d'histoire-géographie et porte-parole de la section syndicale de l'établissement, les conditions de travail se sont dégradées depuis une dizaine d'années. "L'année dernière, une classe de troisième a été supprimée. Nos élèves, qui rencontrent souvent des difficultés scolaires, se retrouvent parfois à plus de 30 par classe. Ce ne sont pas de bonnes conditions de travail, surtout pour une année charnière comme la troisième où il y a le brevet et le passage en seconde".

Manque de personnel médico-social

Le manque de personnel médico-social est aussi une grande problématique : "Nos élèves peuvent être confrontés à des violences intrafamiliales. Si nous étions en REP, on pourrait avoir accès à un pôle médico-social à plein temps, qui pourrait répondre aux problèmes de santé", confie Pierre Rossi.

Ces dégradations amènent certains parents à inscrire leurs enfants dans des établissements privés. Une situation qui réduit fortement la mixité sociale au sein du collège : "Plus de 60% de nos élèves viennent de milieux dits défavorisés et 50% sont boursiers, on a tous les critères pour être classé en REP".

Vers 9h, les professeurs et le personnel du collège rhodanien se dirigeront vers la mairie de Givors. "Notre collège est excentré, on est complètement isolés, on veut donc faire entendre notre voix au centre-ville", raconte le syndicaliste.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité