Le tribunal de commerce de Lyon accorde un sursis à l'entreprise Grange

Lyon - Les salariés de l'entreprise Grange manifestent devant le nouveau Palais de Justice ce mardi matin 18/9/18 / © D.Pajonk
Lyon - Les salariés de l'entreprise Grange manifestent devant le nouveau Palais de Justice ce mardi matin 18/9/18 / © D.Pajonk

Des salariés de l'entreprise de meubles Grange étaient présents tôt devant les portes du palais de justice de Lyon. Le tribunal de commerce devait se prononcer ce 18 septembre sur l'avenir de l'entreprise centenaire, détentrice d'un savoir-faire artisanal. Résultat: un sursis jusqu'au 14 novembre.

Par Dolores Mazzola

Des salariés inquiets pour leur avenir


Grange SAS compte 176 salariés, dont 106 en France. Le fabricant de meubles, installé à Saint-Symphorien-sur-Coise, dans les Monts du Lyonnais, emploie 176 salariés dont 68 dans le Rhône.  Grange, fabricant de meubles depuis 1904, était à l'origine une entreprise familiale. L'entreprise appartient depuis trois ans au groupe américain Middleby. L'entreprise centenaire, qui détient le label "Entreprise du Patrimoine Vivant", est une référence en matière de fabrication de meubles de prestige et d'ébénisterie artisanale. Elle maîtrise l’ensemble de la fabrication d’un meuble : conception, prototypage, fabrication des pièces et finition des produits.

Les salariés manifestent bruyamment ce mardi matin devant le Nouveau Palais de Justice de Lyon. Ils étaient une cinquantaine. Craignant pour leurs emplois, ils dénoncent également la disparition des savoir-faire français.


Un sursis de deux mois pour Grange 


Depuis le printemps, la direction de Grange SAS recherchait un repreneur pour relancer l'entreprise en grande difficulté financière. La semaine dernière, la direction a annoncé aux membres du comité d’entreprise qu'aucun repreneur ne s'était fait connaître. Le tribunal de commerce de Lyon devait se pencher ce mardi 18 septembre sur l'avenir de l'entreprise et de ses salariés. Il s'agissait de savoir si l'entreprise serait placée en liquidation ou pourrait bénéficier d'un sursis. 
Mardi matin, le tribunal de commerce de Lyon a finalement accordé un sursis à la société Grange. Soit à peine deux mois. Avec le redressement judiciaire, les repreneurs potentiels ont encore quelques semaines pour déposer un dossier. Une nouvelle audience a été fixée au 14 novembre. Un sursis jugé "trop court" selon un représentant du personnel, à l'issue de l'audience du jour. Faute de trouver un repreneur, l'entreprise détentrice d'un savoir-faire centenaire sera liquidée.
 
Le tribunal de commerce de Lyon accorde un sursis à l'entreprise Grange
Les salariés de l'entreprise Grange restent inquiets pour leur avenir. Le tribunal de commerce de Lyon a accordé un sursis de deux mois au fabricant de meubles, installé à St Symphorien sur Coise (Rhône). Les repreneurs potentiels n'ont que quelques semaines pour déposer un dossier. Intervenants : Me Antoine Bisdorff, Défense du groupe Middlby / Laurent Meygret, Responsable du marketing Meubles Grange / Véronique de Montchenu, Représentante du personnel, Responsable d'un magasin parisien / Franck Volay, Secrétaire du CE Meubles Grange - 18/9/18 - France 3 RA - D.Pajonk, S.Meallier

Sur le même sujet

Le tribunal de commerce de Lyon accorde un sursis à l'entreprise Grange

Les + Lus