Bus immobilisé à Lyon Perrache : le chauffeur est négatif au test du Coronavirus

Suspecté d'être un cas possible de Covid-19 à son arrivée ce lundi 24 février à la gare routière de Lyon Perrache, un chauffeur de bus venu d'Italie a été hospitalisé. 36 passagers ont été placés en confinement une bonne partie de la matinée. Les tests du chauffeur sont finalement négatifs.
Un périmètre de sécurité a été mis en place en gare routière de Lyon Perrache lundi 24 février 2020
Un périmètre de sécurité a été mis en place en gare routière de Lyon Perrache lundi 24 février 2020 © A. Jacques
L’Agence Régionale de Santé d'Auvergne-Rhône-Alpes a confirmé en fin de journée de ce lundi 24 février 2020 que les test du Coronavirus menés sur le chauffeur étaient négatifs. L'homme, chauffeur de bus, avait été hospitalisé à son arrivée à Lyon pour des symptômes grippaux suspects à la suite d'un contrôle mené par la Police aux Frontières, le car arrivant d'Italie.

Le bus, parti de Sienne, avait comme destination finale Clermont-Ferrand. Sur son trajet, il s’est notamment arrêté à Milan avant d’arriver à Lyon Perrache où il a été stoppé. L'Agence Régionale de Santé a pu établir qu'au total, 77 personnes ont voyagé dans ce car, pour tout ou partie du trajet, qui comportait une dizaine d’étapes. 

Mais ce sont 36 personnes qui se sont retrouvées confinées dans le bus, à son arrivée à Lyon Perrache. Elles ont été interrogées sur place,  par un médecin de l'ARS et quatre épidémiologistes de la cellule régionale de Santé Publique France.
 
Depuis dimanche 23 février, la Lombardie en Italie, dont Milan est la préfecture, est une région nouvellement intégrée dans les zones mondiales où circule activement le nouveau Coronavirus et pour lesquelles certaines mesures de précaution s’appliquent.

Même si aucun des passagers ne présentait de symptôme, et même si le chauffeur est négatif au Covid-19, l'ARS liste un certain nombre de recommandations. Pour les passagers qui ont séjourné à Milan : surveillance de leur température 2 fois par jour, port d’un masque chirurgical en présence de leur entourage et en dehors du domicile, réduction des activités non indispensables dans les lieux collectifs et de la fréquentation de lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, établissements d’hébergement pour personnes âgées…), lavage régulier des mains.
Il leur est également rappelé qu’en cas de fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés à respirer, il faut contacter rapidement le SAMU centre 15.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société