Carrefour arrête les prospectus dans les boîtes aux lettres de Lyon et Villeurbanne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mathieu Boudet

L'enseigne cesse de distribuer ses catalogues à Lyon et Villeurbanne à partir de ce lundi 17 janvier, pour réduire le gaspillage de papier.

Du papier en moins. L'enseigne Carrefour cesse de distribuer ses catalogues papiers dans les boîtes aux lettres des habitants de Lyon et Villeurbanne à partir de ce lundi 17 janvier. Cette expérimentation vise à réduire le gaspillage de papier, et permettra au groupe de mesurer son impact sur ses ventes avant de la généraliser. 

Papier ou pas ?

Le groupe passe ainsi à une plus grande échelle après avoir déjà testé la suppression de ses catalogues papier dans certains de ses hypermarchés l'année dernière. L'enseigne indique que ses clients peuvent choisir, sur sa plateforme internet, leur moyen de recevoir leur catalogue, soit de façon dématérialisée, soit, toujours, par voie postale. Selon les résultats des premières expérimentations réalisées localement, "88% des clients de l’hypermarché de Lille ont privilégié la digitalisation du catalogue", constate le groupe.

1 000 tonnes de papier en moins

L'opération concerne désormais l’ensemble des magasins hypermarchés Carrefour et supermarchés Carrefour Market des villes concernées, soit 35 magasins, représentant un potentiel d’économie de près de 1 000 tonnes de papier sur une année. "Cette étape s’inscrit dans la volonté de Carrefour de limiter la déperdition de catalogues (...), trop de catalogues partant directement à la poubelle. Nous allons éviter ce gaspillage en déployant progressivement ce dispositif sur l’ensemble du territoire national", selon Elodie Perthuisot, Directrice exécutive de la transformation digitale du Groupe. Carrefour avait déjà pris des mesures en utilisant pour ses catalogues du papier issu de forêts éco-gérées et recyclé 7 fois en moyenne. "Aujourd’hui, le but est d’éviter la consommation inutile de papier", affirme la communication du groupe.

Moins de papier, plus de mails ?

D’après l’Ademe (Agence de la Transition Ecologique), 42% des consommateurs estiment que le catalogue papier représente une forme de gaspillage. En moyenne, bien que le chiffre s'inscrive en diminution chaque année, plus de 700 000 tonnes de courriers non adressés sont déposés dans les boîtes aux lettres des français selon l'organisme public, soit environ 25 kg par an et par foyer. Néanmoins, l'alternative numérique proposée par Carrefour, par exemple l'envoi par mail de ses catalogues, n'est pas non plus une solution vertueuse. La pollution numérique est elle-même pointée par les associations environnementales, notamment celle liée aux simples emails : selon l'Ademe, chaque mail équivaudrait à la consommation d'une ampoule allumée pendant 24 heures. Carrefour n'a pas encore trouvé la martingale pour parvenir à un modèle durable.