Coronavirus Covid 19 : à Lyon, les consultations des femmes enceintes se poursuivent...même à distance

Une consultation gynécologique et un échange "presque" comme d'habitude. Depuis plusieurs jours, tous les rendez-vous matinaux du docteur Zied Kédous, se font à distance et ça paraît suffisant pour rassurer ses "télé patientes" à la clinique Natecia à Lyon. / © FTV
Une consultation gynécologique et un échange "presque" comme d'habitude. Depuis plusieurs jours, tous les rendez-vous matinaux du docteur Zied Kédous, se font à distance et ça paraît suffisant pour rassurer ses "télé patientes" à la clinique Natecia à Lyon. / © FTV

Le docteur Zied Kédous exerce à la clinique Natecia à Lyon, il est gynécologue-obstétricien et  consulte de plus en plus par webcam interposée car c'est le choix qui s'impose désormais quand l'état de la patiente ne nécessite pas un examen physique.

 

Par Fred Llop

Difficile de ne pas s'inquiéter pendant cette période de crise sanitaire liée à l'épidémie de "Covid 19" surtout quand on est une future maman.

Même quand la grossesse se passe normalement, pouvoir rapidement consulter son gynécologue obstétricien est rassurant. Une clinique privée à Lyon, Natecia s'adapte aux mesures de confinement en augmentant le nombre de téléconsultation, et quand le rendez-vous physique, ou "présentiel", est nécessaire, là encore l'établissement s'est réorganisé.

Une consultation gynécologique et un échange "presque" comme d'habitude. Depuis plusieurs jours, tous les rendez-vous matinaux du docteur Zied Kédous, se font à distance et ça paraît suffisant pour rassurer ses "télé patientes" comme Claire, "le confinement est angoissant et plus encore quand on est enceinte. Avec ce système de téléconsultation, dès que j'ai une question, je peux tout de suite la poser et ainsi obtenir une réponse, c'est rassurant pour moi."  

Quand des consultations physiques s'imposent, elles sont très organisées

Le docteur Zied Kédous consulte de plus en plus par webcam interposée, quasiment dans 1 cas sur  4 et le ratio est en augmentation car c'est le choix qui s'impose désormais quand l'état de la patiente ne nécessite pas un examen physique. Le Docteur Zied Kédous est gynécologue-obstétricien  à la clinique Natécia, "pour les grossesses un peu délicates avec des saignements ou encore des contractions précoces, évidemment ça nécessite un consultation physique."
 
Le Docteur Zied Kédous est gynécologue-obstétricien  à la clinique Natécia, "pour les grossesses un peu délicates avec des saignements ou encore des contractions précoces, évidemment ça nécessite un consultation physique." / © FTV
Le Docteur Zied Kédous est gynécologue-obstétricien  à la clinique Natécia, "pour les grossesses un peu délicates avec des saignements ou encore des contractions précoces, évidemment ça nécessite un consultation physique." / © FTV

Et lorsque la consultation physique est indispensable, la clinique, là encore, s'adapte au confinement.
Les salles d'attente sont désertes, même lorsque plusieurs échographies sont programmées dans la journée. "On a organisé un circuit très spécifiques au sein du cabinet", explique le docteur Emmanuelle Denis Belicard, gynécologue obstétricienne  à la clinique Natécia "tout est fait pour que les patientes ne se croisent pas et elles ne sont jamais plusieurs dans la salle d'attente."
 
Les salles d'attente sont désertes, même lorsque plusieurs échographies sont programmées dans la journée. ""On a organisé un circuit très spécifiques au sein du cabinet", explique le docteur Emmanuelle Denis Belicard, gynécologue obstétricienne à la clinique Natécia. / © FTV
Les salles d'attente sont désertes, même lorsque plusieurs échographies sont programmées dans la journée. ""On a organisé un circuit très spécifiques au sein du cabinet", explique le docteur Emmanuelle Denis Belicard, gynécologue obstétricienne à la clinique Natécia. / © FTV

Erica est une future maman, elle est venue faire sa toute première échographie des 3 mois...En raison du confinement elle vit ce moment intense et seule, "c'est mon premier enfant, je suis très émue. J'aurais aimé que le papa soit avec moi pour cette première échographie, mais voilà, on fait avec."

La clinique se prépare et rend disponible 14 lits pour des patients Covid 19

Depuis l'annonce du confinement, la clinique a concentré son activité sur la gynécologie et l'obstétrique. L'établissement a  donc annulé tous les autres soins et opérations non urgentes comme les autorités sanitaires l'ont demandé et a préparé 14 chambres dans une aile à l'écart, disponibles pour des patients Covid 19, en cas de saturation des hôpitaux publics.

A ce jour, la direction  de Natecia déclare avoir baissé l'activité de 80% pour se concentrer sur l’obstétrique et les urgences, conséquence : 50%  du personnel est au chômage partiel.
 

Sur le même sujet

Les + Lus