Coronavirus Covid 19. On vous explique pourquoi il n'est pas question d'un couvre-feu pour l'instant à Lyon

Coronavirus : il n'est pas encore question de couvre-feu à Lyon en ce mardi 24 mars / © Darek SZUSTER / MaxPPP
Coronavirus : il n'est pas encore question de couvre-feu à Lyon en ce mardi 24 mars / © Darek SZUSTER / MaxPPP

La mesure a été mise en place dans une quinzaine de communes d'Auvergne-Rhône-Alpes. Mais très peu dans le département du Rhône. Instaurer un couvre-feu interdisant les déplacements la nuit, il n'en est pas question pour le moment à Lyon. Pourquoi ? Eléments de réponse.

Par Aude Henry

Un couvre-feu à Lyon ? "Pour l'instant, on ne l'envisage pas" répond Jean-Yves Sécheresse. "La situation ne le nécessite pas" me confirme le service presse de la ville. Deux raisons principales à cela, que l'adjoint de Gérard Collomb à la sécurité et à la tranquilité publique détaille.
 

1- "Un couvre-feu, c'est partout ou nulle part"


Instaurer un couvre-feu vise à interdire tout déplacement, en général il couvre une plage horaire correspondant à la nuit. La mesure renforce les mesures de confinement décrété le 13 mars 2020 en vue d'endiguer l'épidémie du Coronavirus Covid-19 en France. Un confinement plus ou moins respecté dans certains quartiers, y compris à Lyon.

Mais "un couvre-feu ne peut se limiter à quelques zones, il s'applique à l'ensemble de la ville, d'un territoire communal" rappelle Jean-Yves Sécheresse. Certes, dans certains quartiers de Lyon, l'élu a eu l'écho de non-respect des règles liées au confinement.
Mais les opérations de contrôle des déplacements se sont multipliées.  "Lundi 23 mars, la Police nationale a contrôlé les déplacements d'une quarantaine de personnes dans le 7ème arrondissement de Lyon. Bilan : 13 contraventions et un placement en garde à vue d'un quadruple récidiviste".

L'adjoint au maire de Lyon, en charge de la sécurité et de la tranquilité publique enchaîne sur d'autres mesures pour se conformer aux nouvelles régles liées au confinement et à la lutte contre la propagation du Coronavirus.
Comme la "réorganisation du marché du 8ème arrondissement afin d'espacer les étals, élargir les allées et poursuivre un nécessaire approvisionnement en produits alimentaires non-disponibles dans les supérettes du coin".
 

2- "Un couvre-feu se doit d'être efficace"


S'il devait être instauré à Lyon, il faut savoir que le couvre-feu serait mis en place par la Police nationale. Et que "les forces de l'ordre auraient à leur charge de faire en sorte qu'il n'y ait effectivement plus personne dehors sur le créneau horaire décrété".
Jean-Yves Sécheresse précise : "cela nécessiterait un grand nombre de policiers mobilisés pour faire respecter la mesure. Si vous n'avez pas suffisament d'agents disponibles pour réguler les choses, cela ne sert à rien. La situation actuelle ne nécessite pas qu'on leur charge la barque".

L'adjoint de Gérard Collomb à la mairie de Lyon estime qu'aujourd'hui, l'important c'est d'être efficace face à la crise sanitaire. Conclue par ce dernier avis : "ne pas tomber dans la démagogie, comme dans certaines autres grandes villes du sud de la France".


 


 

Sur le même sujet

Les + Lus