Coronavirus : fausse alerte à Villefranche-sur-Saône

Une femme qui travaille habituellement dans le marché couvert de Villefranche-sur-Saône (Rhône) est hospitalisée, atteinte du coronavirus Covid-19, dimanche 1er mars. Pour l'instant le site reste ouvert au public. / © A. Henry / FTV
Une femme qui travaille habituellement dans le marché couvert de Villefranche-sur-Saône (Rhône) est hospitalisée, atteinte du coronavirus Covid-19, dimanche 1er mars. Pour l'instant le site reste ouvert au public. / © A. Henry / FTV

Une personne qui travaillait dans le marché couvert de Villefranche-sur-Saône a été hospitalisée à Lyon samedi 29 février, pour suspicion de coronavirus Covid-19, avait annoncé ce week-end le maire de la ville sur sa page Facebook. Les tests se sont révélés négatifs indiquait ce lundi 2 mars l'élu.

Par France 3 Rhône-Alpes

Actualisation 2 mars 2020 : "soulagement mais pas de relâchement"

Thomas Ravier, maire de Villefranche-sur-Saône, a annoncé ce lundi 2 mars sur son compte Facebook que les tests du Caladois hospitalisé à la Croix-Rousse se sont révélés négatifs. "On vient de m'informer que le diagnostic de coronavirus signalé par l'ARS et les services de l'État ce samedi soir était levé. Je viens d'en être informé par l'ARS et l'information a été rendue publique à la Préfecture," a expliqué l'élu dans un post Facebook publié sur sa page. "Elle fût initialement diagnostiquée et testée par les services de santé comme positive puis hospitalisée depuis samedi a l'Hôpital de la Croix Rousse. Son cas est désormais levé suite à de nouveaux tests," précise le maire de Villefranche/Saône.

 

Coronavirus : un cas annoncé à Villefranche/Saône ce week-end


Le Maire de Villefranche-sur-Saône, Thomas Ravier, a rendu publique l'information sur son compte Facebook : une femme travaillant dans le marché couvert de la ville, est atteinte du coronavirus Covid-19. "Par transparence, j'ai souhaité vous en informer" dit-il avant de rappeler les consignes habituelles d'hygiène et de protection comme tousser dans son coude, ou se laver très régulièrement les mains.

Le maire précise: "Il s'agit d'une personne qui revient d'Italie. Elle a été prise en charge à l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon. Heureusement son état n'inspire pas d'inquiétude."

Selon nos informations, la femme a fait elle-même une demande de diagnostic à son retour. Des tests sont également en cours dans son entourage et sa famille. Les forains ont été réunis dimanche matin par les services de la mairie pour les informer et les conseiller. Sur place, des affiches ont été posées avec des conseils d'hygiène et de prévention.
 


Le marché couvert de Villefranche-sur-Saône, toujours ouvert


Pour l'instant, la mairie affirme qu'il n'y a pas lieu de fermer ce site, ouvert 4 jours sur 7 et qui regroupe pourtant des centaines de personnes venant de tous horizons. Une telle fermeture n'a pas été conseillée par l'Agence Régionale de Santé.
 

"C'est quand-même dangereux"

Dans les allées dimanche matin, pas de stress apparent, ni de masques sur les visages (à l'exception d'un seul couple asiatique, vite reparti).

Les habitués pensent plus à leurs courses quotidiennes. "Je n'ai pas écouté les infos ce matin" affirme une habitante tout sourire qui venait chercher des fruits. "On m'a dit qu'il y avait une commerçante dans le marché qui avait le coronavirus. Alors c'est laquelle dame ? Qu'on aille pas vers elle" dit-elle dans la foulée : "ça m'inquiète un petit peu, parce que je suis vieille. C'est souvent les vieux qui trinquent. C'est quand-même dangereux. Mais du moment qu'elle n'est pas là, ça va pas nous sauter dessus comme-çà. Il faut bien se laver les mains avant de rentrer, et je vais acheter mes fruits.
 

"On est plus vigilants"

Un autre usager affirme lui aussi ses craintes : "ça m'inquiète. Je n'étais pas au courant. Il y a une logique, puisque ça s'étend. On va peut-être plus écouter les précautions à prendre. Quand ça se rapproche, ça nous sensibilise plus. On est plus vigilants que quand c'est loin. En Chine, on se disait c'est loin."

"Il faut vivre quand-même, mais je vais faire la Foire-de-Lyon, dans quelques jours. Je ne sais pas si ça va avoir lieu, donc ça va poser problème" s'inquiète cet autre habitant.

Le maire de la ville a décidé de réduire le temps qu'il consacre à sa campagne de réélection, pour privilégier "la gestion de la ville".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus