Coronavirus : un enfant positif au covid fait sa rentrée à Saint-Priest, une classe élémentaire fermée

Tous les enfants d'une classe élémentaire de CM1, de l'école Marius-Berliet à Saint-Priest sont en quatorzaine. Un enfant a fait sa rentrée, mardi 1er septembre, alors qu'il était atteint du covid. La mairie se veut rassurante.
Une classe élémentaire de l'école Marius-Berliet est fermée à Saint-Priest après un cas de covid-19 chez un enfant, découvert après un test.
Une classe élémentaire de l'école Marius-Berliet est fermée à Saint-Priest après un cas de covid-19 chez un enfant, découvert après un test. © FTV
Une classe de l'école élémentaire Marius-Berliet est fermée à Saint-Priest. Les parents d'un enfant ont effectué un test avant la rentrée.

Mais ils n'ont visiblement pas attendu les résultats et décidé d'organiser la rentrée comme si de rien n'était. Pas de chance, les résultats se sont révélés positifs au Covid.

Selon nos informations, il s'agissait au départ d'un cas de coronavirus, dans l'entourage professionnel de la maman du petit garçon, scolarisé en CM1. Pour l'instant le jeune garçon se porterait bien, et serait toujours asymptomatique.
 

"On en appelle au bon sens"

"C'est là où on en appelle au bon sens des parents" regrette Gilles Gascon, maire (LR) de Saint-Priest. "A priori, l'enfant n'était pas malade. On n'a pas encore tous les tenants et les aboutissements. Est-ce que les parents avaient approchés, de près ou de loin, d'autres personnes qui étaient positives ? En tout cas par mesure de précaution, ils ont fait tester leur enfant. Il est vrai qu'il aurait été préférable, bien sûr, qu'avant de retourner en classe, ils puissent avoir eu le résultat, ça va de soi."

Le maire rappelle également que les protocoles étaient tous respectés à l'école, et qu'un courriel a été envoyé aux agents de la collectivité pour leur demander de se faire tester avant leur rentrée professionnelle, "et d'attendre le résultat du test avant de revenir travailler, ça va un peu de soi" dit-il.  
 

"La crainte est limitée"

Certains parents ont depuis contacté la mairie, inquiets de la situation. "C'est légitime au vu de la crise sanitaire, on serait pareils" réagit le maire. "Cet enfant était asymptomatique. Le retour en classe se fera après un avis médical. On veut rassurer les parents, dans le sens où dans la plupart des cas, les enfants ne développent pas la maladie de façon trop dangereuse comme les adultes. La crainte est limitée."

Le maire a demandé la mise en place de l'enseignement à distance. 

La classe est désormais fermée, et les 24 élèves concernés placés en quatorzaine chez eux. Comme le veut le protocole, ils sont considérés comme des cas contacts. Ils seront testés dans une semaine, pas avant.

Une désinfection complète des locaux concernés a déjà eu lieu hier.
 

"Nous redoutions cette rentrée"

"Comme tous les maires de France, je pense, nous redoutions cette rentrée, on ne va pas le cacher. Il y a eu un tel brassage pendant les vacances, tous les départements se sont retrouvés ensemble avec un mélange des personnes sur tout un tas de sites. A la rentrée on redoutait d'être touché par des cas comme celui-ci.
La mairie se veut rassurante en rappelant que tous les gestes barrières ont été respectés au sein de l'école depuis la rentrée.

Autre cas dans la métropole : L'école primaire Fromente-Saint-François, à Saint-Didier-au-Mont-d'Or, a été fermée après la confirmation d'un cas de covid-19 chez une enseignante. Tous les enfants ont été priés de rester à la maison.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société