Coronavirus : des patients transférés de Mâcon à Lyon

Le département du Rhône dispose de 11 véhicules "armés" pour réaliser des transports de patients Covid-19, avec des personnels disponibles affectés à chaque véhicule. / © Cédric Joubert / Maxppp
Le département du Rhône dispose de 11 véhicules "armés" pour réaliser des transports de patients Covid-19, avec des personnels disponibles affectés à chaque véhicule. / © Cédric Joubert / Maxppp

Pour soulager les hôpitaux de Bourgogne-Franche-Comté saturés de malades du Covid-19, 42 patients sont transférés depuis vendredi 27 mars vers la région Auvergne-Rhône-Alpes, dont 2 issus de Mâcon et dirigés vers Lyon et Villefranche-sur-Saône.

Par Mathieu Boudet

Les transferts s'enchaînent. Alors que 40 patients de Bourgogne-Franche-Comté sont dirigés vers les hôpitaux d'Auvergne-Rhône-Alpes depuis samedi 28 mars, 2 patients ont été transférés vendredi 27 mars au soir de l’hôpital de Mâcon vers les services de réanimation des Hospices civils de Lyon et du centre hospitalier de Villefranche-sur-Saône. Ceci porte à 42 le nombre total de transferts effectués entre les 2 régions. 
 


Les secours prêts pour d'autres transferts

La décision de transfert a été prise vendredi 27 matin en lien avec le ministère des solidarités et de la santé. La région Bourgogne Franche-Comté connaît actuellement une forte occupation des lits de réanimation et des perspectives d’aggravation durant le week-end qui justifient une anticipation impliquant l’appui de la région Auvergne-Rhône-Alpes à une autre région pour la prise en charge de certains des patients. Les états-majors des services de secours de la région ont par ailleurs réalisés des inventaires de leurs capacités de transports de patients infectieux. Ainsi, le département du Rhône dispose de 11 véhicules "armés" pour réaliser de tels transports le cas échéant, avec des personnels disponibles pour chaque véhicule.


 

La stratégie du dispersement

42 patients hospitalisés en Bourgogne-Franche-Comté sont en cours de transfert dans 3 départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes : le Puy-de-Dôme (21 personnes au CHU de Clermont-Ferrand,), l’Allier (9 personnes à Montluçon, Vichy et  Moulins) et l’Isère (10 personnes au CHU de Grenoble). Ce transfert s’effectuera sur 3 à 4 jours. Les établissements de ces 3 départements ont été privilégiés en fonction du taux d’occupation actuel des lits de réanimation dans la région. L’Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes indique qu'elle "continuera d’être vigilante sur l’évolution de la situation épidémiologique dans les territoires de la région et sur les capacités hospitalières en soins de réanimation".

 

Les + Lus