Coupe de France : "C'est le rêve de tout club amateur d'atteindre les 32ᵉ de finale", Lyon La Duchère accueille Le Puy

Samedi à 15h30 le Sporting Club Lyon - La Duchère reçoit les Auvergnats du Puy Foot 43, pour le compte des 32ᵉ de finale de la coupe de France de football. Ce n'est pas l'affiche de gala que ces joueurs amateurs ou semi-professionnels souhaitaient, mais c'est l'occasion de continuer une belle série en cours. Et pourquoi pas, de se donner le droit de rêver encore plus loin.

Des vacances très courtes, et surtout pas d'excès pendant les fêtes, c'est aussi ça le football de haut niveau. Pour préparer cette affiche de Coupe de France, les jeunes joueurs de La Duchère ont repris l'entraînement dès le 26 décembre. "La reprise a été dure, mais c'est la rançon de la gloire" s'en amuse Karim Bounouara l'entraîneur adjoint de l'équipe première, "c'est le rêve de tout club amateur d'atteindre les 32ᵉ de finale de Coupe de France, mais ça nécessite beaucoup de travail".

L'espoir de jouer contre une équipe de Ligue 1

"Le rêve de tout club amateur", car c'est à ce stade de la compétition que les clubs de l'élite du football français (Ligue 1) entrent en lice. Le SC Lyon La Duchère, pensionnaire de Nationale 3 (5ᵉ division) a lui hérité d'un tirage plus "clément" si l'on peut dire : Le Puy Foot 43, qui joue les premiers rôles dans la division supérieure (Nationale 2).

Un tirage abordable donc, mais qui ne fait pas vraiment le bonheur des joueurs. "Sans vouloir être arrogant, quand tu arrives en 32ᵉ de finale, tu rêves d'un match de gala contre des stars" explique Amélien Bonnier, défenseur de Lyon - La Duchère. "Quand on voit d'autres équipes tirer des Ligue 1, des Ligue 2... On se dit qu'on aurait bien aimé, nous aussi, tirer une grosse équipe... Mais bon, c'est pas grave on n'a qu'à passer pour tirer une Ligue 1 au prochain tour", positive Karim Belmahi l'un des attaquants du club.

Entretenir un engouement dans le quartier

Pour ce 32ᵉ de finale, "la Duch" reçoit donc son voisin auvergnat du Puy, et même si l'adversaire évolue dans une division supérieure, les Lyonnais ne font aucun complexe. "C'est de la Coupe, c'est que du bonheur, et on a déjà réussi notre parcours en éliminant une Ligue 2" (NDLR : victoire 4-1 contre le SC Bastia le 18 novembre dernier) rappelle le jeune défenseur, "alors zéro pression, on va faire le même match que d'habitude et on verra bien si ça passe".

Pour cette toute jeune équipe, la clé du match sera peut-être de rester calme et imperméable à l'enjeu. Les joueurs en sont bien conscients. "Il y aura du public, beaucoup de soutien, et une qualification en 16ᵉ de finale à accrocher... Il ne faudra pas se laisser piéger par notre jeunesse, et notre manque d'expérience", prévient Amélien.

L'entraîneur adjoint, lui, compte beaucoup sur ce soutien pour créer un déclic chez ses joueurs. "Recevoir, surtout en Coupe, c'est toujours un atout. Lors du dernier match de Coupe de France, on a rassemblé près de 1500 spectateurs au stade Balmont. C'est très rare une telle affluence pour nous, et c'est le signe d'un bel engouement dans le quartier. C'est grâce aux résultats bien sûr, mais aussi grâce au jeu que l'on produit, et à notre ancrage historique à La Duchère". Le douzième homme pourrait aider les "Jaune et Rouge" samedi, mais aussi pour tout le reste de la saison.

Une ambition grandissante

Car depuis le début de la saison, la dynamique de l'équipe est bonne, pour ne pas dire excellente. Le SC Lyon - La Duchère est premier de sa poule de Nationale 3, et est encore invaincu. Remarquable, et même inespéré pour le club, relégué de Nationale 2 la saison dernière. "On a connu une intersaison très difficile, très mouvementée, avec beaucoup de départs. Il a fallu recomposer un effectif très rapidement" explique Karim Bounouara. "Les joueurs ont appris à se découvrir, et c'est dans la difficulté que se sont créés des liens de solidarité et un esprit de conquête. Aujourd'hui, au vu des résultats du début de saison, on a naturellement revu nos objectifs à la hausse. Désormais, on le dit, on vise la remontée en Nationale 2".

Et justement, dans cette optique-là, la Coupe de France pourrait s'avérer être un cadeau empoisonné. "Les joueurs ont tendance à privilégier la Coupe, qui fait rêver, alors que notre objectif principal, c'est le championnat. À partir de maintenant, il va falloir être très vigilant dans la gestion mentale des deux compétitions pour ne pas perdre trop d'énergie et rester concentrés en championnat".

Reste que demeurer invaincu depuis le début de la saison, et faire rêver les supporters en passant un tour supplémentaire ne peut pas faire de mal. Alors les joueurs vous donnent rendez-vous samedi à 15h30 au stade de la Duchère-Balmont pour les aider à marcher vers l'exploit.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité