Covid-19 : la deuxième vague dépasse largement la première en Auvergne Rhône Alpes

Le nombre d'hospitalisations et de décès liés au coronavirus dans la région Auvergne Rhône Alpes dépassent largement ceux du pic de la première vague, selon les données connues ce mardi 3 novembre.
En Auvergne-Rhône-Alpes, on compte près de deux fois plus d'hospitalisations par rapport au pic d'avril dernier. Le nombre de décès suit la même évolution.
En Auvergne-Rhône-Alpes, on compte près de deux fois plus d'hospitalisations par rapport au pic d'avril dernier. Le nombre de décès suit la même évolution. © C. lepoittevin
La région Auvergne-Rhône-Alpes reste la région plus touchée de France par la Covid-19 en nombre de morts (et juste derrière la région Ile-de-France en nombre d'hospitalisations). Selon les données des Agences Régionales de Santé, les chiffres recensés ce 3 novembre 2020 attestent de nouveaux records. En Auvergne-Rhône Alpes, les principaux indicateurs dépassent ceux du pic enregistré lors de la première vague, au printemps dernier.


La deuxième vague dépasse la première

Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, 5 311 personnes étaient hospitalisées le 2 novembre, dont la majeure partie dans le Rhône. Ces chiffres dépassent ceux du sommet de la première vague : dans le Rhône, on comptait 1 200 patients en moyenne au plus fort de la crise en avril dernier, ils sont plus de 1 500 au 2 novembre 2020. Après le Rhône, l'Isère est le département le plus touché, avec 791 personnes traitées pour le coronavirus dans les hôpitaux hier. Les autres départements, de l'Auvergne à la Loire, affichent des chiffres comparables ou supérieurs, notamment en Drôme et Ardèche, à ceux du printemps.

En comparaison à la région Auvergne-Rhône-Alpes, la courbe du nombre de personnes hospitalisées en France remonte en flèche, mais ne dépasse pas (encore ?) celle de la première vague.

 


 

Le nombre de décès explose...

Le nombre de décès liés à la Covid-19 explose dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, avec 102 morts enregistrés hier, et presqu'autant (100) la veille. Au plus fort de la première vague, on n'en recensait presque moitié moins (56) dans la région. Logiquement, le Rhône (25 morts hier) et l'Isère (25 morts aussi) sont les départements qui comptent le plus de décès quotidiens actuellement.
 


Le nombre d'admissions en réanimation, lui, reste inférieur au pic d'avril 2020, (les prises en charge de patients ayant évolué vers moins de réanimation, et des évacuations ayant eu lieu vers d'autres sites) mais sa progression présage d'une poursuite de la vague de décès à court terme dans la région.
 

 

Hôpitaux saturés

Dans le Rhône, le 2 novembre, 641 personnes étaient hospitalisées en soins intensifs, c’est deux fois plus que la semaine précédente. Le taux d'occupation des lits en réanimation par des malades Covid-19 atteint 114,7%.
La seule bonne nouvelle dans ce bilan, ce sont les chiffres des malades guéris après hospitalisation : 192 personnes ont été considérées guéries le 1er novembre...


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société