COVID 19 : une prime de risque demandée par les agents du plus grand centre de vaccination de Lyon

Un préavis de grève au centre de dépistage et de vaccination de Gerland à Lyon a été déposé lundi 8 février par les agents de la Ville.

Un préavis de grèves du 15 au 21 Février a été déposé par la CGT au centre de vaccination de Lyon Gerland
Un préavis de grèves du 15 au 21 Février a été déposé par la CGT au centre de vaccination de Lyon Gerland © PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Un préavis de grève au palais des sports de Lyon a été déposé pour les journées du 15 au 21 février, a annoncé lundi la CGT de la Ville dans un communiqué. Le centre de vaccination de Gerland est le site principal de tests Covid à Lyon.

En savoir plus sur le parcours au centre de vaccination Covid-19 de Gerland

"Un vrai ras-le-bol"

Les agents réclament de meilleures indemnités "et la reconnaissance des "risques qu'ils encourent, de la polyvalence et des responsabilités exercées", dans communiqué de la CGT.  "Aujourd’hui on les considère comme des gardiens d’établissement sauf que leur métier est plus large. Il y a une peur, une anxiété de la part des agents, un vrai ras-le-bol !" dénonce Aurélien Scandolara, délégué syndical CGT section des sports.

Quel impact sur les vaccinations ? 

Les délégués syndicaux se disent prêts à aller jusqu'au bourt s'il le faut, en clair, cela pourrait impacter les calendriers de vaccination. Mais pour l'heure aucune modification de l'organisation au palais des sport n'est prévue. Les hospices civils de Lyon se disent « attentifs »et espèrent que la ville trouvera une issue avec les agents pour éviter de perturber le programme de vaccination et dépistage. 

Les agent à nouveau réçus par la Mairie de Lyon 

A ce stade, alors que les négociations sont en cours, la Ville ne souhaite pas faire de commentaires sur le préavis de grève déposé par la CGT. 

Après plusieurs rencontres précédentes avec le directeur des sports, les agents seront prochainement reçus a confirmé la mairie de Lyon. Cette dernière précise toutefois que "La CGT ne s’est jamais plainte des conditions de travail lors des échanges avec la ville" et que "les agents sont protégés avec des masques FFP2"

"Un seul agent a été atteint de covid en octobre sans lien prouvé avec son activité professionnelle ou ses conditions de travail" 

 Une prime maladie contagieuse ? 

Les agents demandent une revalorisation de leur statut ainsi qu'une prime de sécurité et de "maladie contagieuse". Selon certains témoignages, l'accueil de milliers de personnes redéfinit de nouvelles conditions de travail et expose particulièrement les agents au risque de contracter la COVID 19. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société social économie grève