Deux blessés graves dans un incendie à Villeurbanne : le feu est parti dans deux escaliers différents

Un incendie s'est déclaré à Villeurbanne, rue Léon Blum en pleine nuit le 4 février 2024. Deux départs de feu dans les parties communes ont fait deux blessés graves et quatre victimes en urgence relative.

Un violent incendie a fait deux blessés graves à Villeurbanne dans une résidence sociale. Un homme et une femme ont été transportés à l’hôpital Édouard-Herriot à Lyon.

Deux départs de feux ont été constatés dans deux halls d'entrée différents par les pompiers arrivés sur place vers 01h du matin. Un scénario qui éloigne la piste d'un accident mais pour l'heure aucune confirmation ne permet d'établir qu'il s'agit d'un acte criminel. 

Deux blessés en urgence absolue 

Selon nos confrères du Progrès les victimes sont un homme âgé de 57 ans et une femme de 69 ans en urgence absolue. Le bilan fait état également de 4 autres blessés en urgence relative. Cinquante résidents ont été pris en charge par les secours. La municipalité confirme que : "29 personnes ont pu être rapidement transportées dans des bus TCL et mises à l’abri dans un gymnase municipal, transformé en centre d’hébergement d’urgence par les services de la Ville. Les premiers soins et un soutien psychologique ont été assurés par l’Association de Protection civile".

 Le feu a pris dans deux cages d'escalier sur les trois bâtiments que compte cette structure d'accueil et d'insertion de personnes en difficulté. 

15 personnes dormiront cette nuit au Gymnase Cusset de Villeurbanne. Certains ont trouvé refuge chez des amis ou de la famille. Cédric Van Styvendael, le maire de Villeurbanne, et Pauline Schlosser, adjointe d’astreinte se sont rendus sur place et assurent que la ville prévoit de laisser la structure disponible tant que nécessaire. 

"Les relevés de l'enquête de police sont terminés et et il n'ya pas de risque d'effondrement de la structure. Une partie des personnes pourront récupérer leur logement dès ce soir" a indiqué le maire de la commune Cédric Van Styvendael. Lundi 5 février, l'objectif est que chaque sinistré puisse être accueilli dans une résidence ou un hôtel. Selon le groupe Aralis qui gère la résidence, 29 personnes ne peuvent pas être relogées sur place et des solutions sont étudiées pour mettre tous les habitants à l'abri car les systèmes de gaz et d'électricité sont très endommagés.