En difficulté, le groupe lyonnais Toupargel demande une procédure de sauvegarde

Le distributeur à domicile de produits alimentaires Toupargel a annoncé vendredi 25 janvier avoir demandé au tribunal de commerce de Lyon l'ouverture d'une procédure de sauvegarde pour la holding du groupe, et de redressement judiciaire pour ses deux filiales les plus importantes.

Le siège du groupe à Civrieux-d'Azergue, dans le Rhône.
Le siège du groupe à Civrieux-d'Azergue, dans le Rhône. © F3RA

Réuni jeudi 24 janvier, "le conseil d'administration de Toupargel Groupe a décidé (...) de solliciter auprès du Tribunal de Commerce de Lyon l'ouverture d'une procédure de sauvegarde au bénéfice de Toupargel Groupe", indique un communiqué. Le CA a également déposé au tribunal "une déclaration de cessation de paiements afin de solliciter l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire au profit des sociétés opérationnelles Toupargel SASU et Eismann SASU". "L'exploitation se poursuivra pendant la période d'observation", a ajouté le groupe.

Un modèle désormais désuet


Le groupe lyonnais a vu son activité décliner ces dernières années, depuis qu'il a offert de mettre à disposition de tiers ses capacités logistiques devenues sous-utilisées. Toupargel distribue en effet ses produits via un modèle désormais désuet: ce sont ses vendeurs qui appellent les clients pour prendre leurs
commandes. La prise de commandes par téléphone entrant ou par internet progresse très rapidement mais reste encore marginale.
Des partenariats ont été noués, notamment avec le spécialiste du bio Naturalia (groupe Casino), pour ajouter le sec et le frais alimentaire au surgelé.
 

Un chiffre d'affaires en recul 


Malgré un chiffre d'affaires de 271,4 millions d'euros en 2017, tous les indicateurs de gestion - excédent brut d'exploitation (Ebitda), résultat opérationnel courant et résultat net se sont dégradés. Mais le groupe a bénéficié en début d'année d'une bouffée d'oxygène de 40 millions d'euros, provenant de diverses opérations financières et d'un apport des principaux actionnaires à hauteur de 10 millions.
Au premier semestre 2018, le chiffre d'affaires de Toupargel a encore fortement reculé, de 8,8% à 123,3 millions d'euros.

L'entreprise "a lancé un plan de transformation ambitieux depuis janvier 2017. Le plan porte ses premiers fruits mais il lui faut du temps pour se réaliser pleinement", indique à l'AFP une source proche du dossier. Si les procédures sont adoptées le 31 janvier, "cela va ouvrir une période d'observation qui va permettre de rassembler tout le monde à la table de négociations, dont les banques qui sont moins en soutien que par le passé (...) et cela va donner du temps pour signer les partenariats dont la société a besoin", a ajouté cette source.
 Le siège du groupe Toupargel est basé à Civrieux-d'Azergues, près de Lyon. Il emploie près de 2400 personnes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie