Déconfinement. Le diocèse de Lyon est prêt pour la reprise des messes

Ce dimanche 24 mai, les catholiques pourront à nouveau se réunir pour célébrer la messe dans toutes les églises du diocèse de Lyon. Explications.

La première messe d'après-confinement a attiré quelques fidèles à la cathédrale St Jean à lyon
La première messe d'après-confinement a attiré quelques fidèles à la cathédrale St Jean à lyon © Elisabeth Phily
Après deux mois d’interruption, les fidèles sont prêts à appliquer les mesures sanitaires préconisées par le gouvernement pour lutter contre la propagation de la covid-19. Les curés des paroisses qui s’étendent de l’agglomération lyonnaise au bassin roannais, en passant par le Beaujolais, ont reçu depuis plusieurs semaines déjà des consignes de leurs évêques, qu’ils ont eu le temps de préparer avec leurs paroissiens.

Chaque curé adaptera les mesures en fonction de la taille des lieux et de la configuration de l’assemblée dont il a la charge.

«Nous sommes prêts !», résume l’administrateur apostolique du diocèse de Lyon, Mgr Michel Dubost. «Nous nous réjouissons qu’il soit à nouveau possible de nous rassembler dans nos églises pour célébrer la messe. La messe est au cœur de la vie des catholiques ! L’eucharistie fait l’Eglise : à la messe les catholiques s’unissent ensemble au corps du Christ et reçoivent son esprit d’amour pour témoigner de Dieu et bâtir la paix et la justice.»
Mgr Gobilliard , Evêque auxiliaire de Lyon, célèbrera une messe anticipée samedi 23 mai à 17h30
Mgr Gobilliard , Evêque auxiliaire de Lyon, célèbrera une messe anticipée samedi 23 mai à 17h30 © Diocèse de Lyon

Le 6 mai dernier déjà, une semaine avant le déconfinement, des règles précises avaient été données aux curés par le vicaire général du Diocèse, le père Yves Baumgarten, ainsi qu’à tous les laïcs actifs dans les services du diocèse et en paroisse par Véronique Bouscayrol, économe du diocèse de Lyon. «Ces consignes ont vocation à préciser les principales adaptations à mettre en œuvre dans l’ensemble des lieux accueillant du public et dont nous sommes responsables : églises pour l’accueil des fidèles, maisons paroissiales... Des équipements et produits nécessaires sont mis à la disposition des curés par le diocèse», précise Véronique Bouscayrol. «Chaque curé adaptera les mesures en fonction des lieux et des communautés chrétiennes qui lui sont confiées».
 

Des mesures sanitaires adaptées

Les accès et la configuration des églises du diocèse sont différents. De même, le nombre des fidèles varie selon les paroisses, de quelques centaines en milieu rural à plusieurs milliers dans certaines paroisses du centre-ville de Lyon. «Nous faisons confiance aux prêtres pour adapter les mesures sanitaires selon les besoins de chaque communauté, assure Mgr Emmanuel Gobilliard, évêque auxiliaire de Lyon. Pour certains, des marquages au sol et dans les rangées de bancs de leurs églises suffiront ; pour d’autres, il sera nécessaire d’augmenter le nombre des messes pour permettre à tous ceux qui veulent se placer sous la protection de Dieu et lui demander son aide à l’occasion des messes de le faire».

Une première messe anticipée du 7e dimanche de Pâques sera célébrée en public par Mr Emmanuel Gobilliard à 17h30 à la cathédrale Saint-Jean-Baptiste.

Voir les consignes transmises par le ministère de l'Intérieur : Recommandations générales en matière de la lutte contre la pandémie de SARSCOV-2 lors des cérémonies cultuelles
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société