VIDÉO. En paroles et musique symphonique, Benjamin Biolay se raconte au fil d’un concert lyonnais

replay

En février dernier, le Lyonnais Benjamin Biolay a donné deux concerts à l'auditorium de Lyon en version symphonique. L'occasion pour nous de revenir avec lui sur plus de 20 ans de chansons. Entre Lyon et Sète, l'artiste se raconte.

Benjamin Biolay n’aime pas se retourner sur le passé. Et pourtant !

Régulièrement sur ses terres lyonnaises, il renouvelle ses rendez-vous avec son public. Pour le dernier en date, sur la scène de l’Auditorium de Lyon, Benjamin Biolay revisite son parcours, en grand, symphonique. Pendant deux soirs, début février, il a puisé dans ses dix albums de chansons. De Lyon presqu’île à Saint-Clair, il a proposé un voyage dans son univers à bord d’une véritable formule 1, l’Orchestre National de Lyon.

Dans un entretien qu’il m’a accordé au lendemain de ses concerts, il le dit lui-même :

Il y a les chansons qui s’imposent. Celles que le public attend. Et puis, pour les autres, avec quelques amis, on a voté à mains levées.

Benjamin Biolay

Résultat 17 titres, développés en formule symphonique inédite. Pour le public, c'est une façon d’entendre autrement le répertoire du chanteur.

Évidemment à Lyon, il y a des chansons qui ne peuvent pas être passées sous silence. Surtout quand l’objet-même du refrain voisine la scène où il se chante. Je parle bien sûr de « Lyon presqu’île » et de la fameuse « tour en stylo bille ». Benjamin l’avoue, il n’a pas utilisé le terme que reprennent les Lyonnais pour parler de la célèbre tour ronde de la Part Dieu, surnommée « le crayon » parce qu’il n’avait pas trouvé de rime en «on » !

Mais le plaisir pour le compositeur Biolay de fouler cette scène remonte à ses études. Les premières fois qu’il s’est installé sur ces planches, c’est en tant qu’étudiant en trombone au conservatoire de Lyon. Aujourd’hui dans son dos se trouvent des copains musiciens avec lesquels il a fait ses premières gammes.  « C’était plus facile de jouer au fond de la scène. Aujourd’hui, je suis devant. Jamais je ne m’étais trouvé au bord de la fosse comme cela ».

Un véritable décollage de ses chansons

Benjamin Biolay développe son talent de mélodiste. Au fil des albums, les jalons d’orchestre accompagnent souvent ses textes. Avec cette proposition en version symphonique, l’orchestre national de Lyon fait totalement décoller les titres avec des arrangements superlatifs.

Pour cette reprise de la formule symphonique - deux concerts avaient déjà été donnés en 2022- le programme inclut de nouveaux morceaux du dernier album « Saint-Clair».

Clin d’œil à l’autre port d’attache de Benjamin Biolay. La ville de Sète et sa colline de Saint-Clair. Pour entendre davantage les titres de cet album, il faudra attendre les concerts de l’été prochain aux Nuits de Fourvière, les 5 et 6 juillet prochains. La scène du théâtre antique a toujours compté pour lui. D’abord en étudiant, où il allait répéter son trombone dans le théâtre vide avant le festival. Puis comme chanteur où il est venu de nombreuses fois. 

Quand on me propose les Nuits, je ne refuse jamais

Benjamin Biolay

Et Benjamin Biolay de raconter le beau souvenir du concert hommage à Hubert Mounier en juillet 2018. En mémoire de son ami des débuts, le chanteur disparu de l’Affaire Louis’ trio, Biolay avait réuni de nombreux artistes pour reprendre l’intégralité de l’album «Mobilis in mobile», dont le chanteur Kent, et même Pascal Obispo.

Quelle aventure !

Aujourd’hui, Benjamin Biolay vient de fêter ses 50 ans. Et comme il l’affirme régulièrement : il ne se retourne pas sur le passé. Cependant, 10 albums plus tard, le temps de la maturité est là. Des indices dans le programme musical ne trompent pas. À l’exemple de la reprise de la chanson de Sinatra «It Was A Very Good Year» qui marque ce temps qui passe.

Sans conteste, ce moment de concert symphonique et de rencontre partagée avec Benjamin Biolay est un bon millésime musical. Parfaits accords, paroles et musiques.

Paroles Benjamin / Musiques Biolay

Proposé par Franck Giroud. Une production France télévisions, France3 Auvergne Rhône-Alpes

Les extraits du concert Biolay Symphonique ont été enregistrés les 3 et 4 février à l’Auditorium de Lyon avec l’Orchestre National de Lyon. Réalisation Julien Faustino (Morgane production)

Le concert symphonique de Benjamin Biolay à l'auditorium de Lyon est disponible dans son intégralité jusqu'au 4 août en replay sur France.tv.

Benjamin Biolay, aux Nuits de Fourvière (Lyon) les 5 et 6 juillet, au Parc des oiseaux (Villars-les-Dombes) le 7 septembre.