Flamme olympique : Neuville-sur-Saône fait briller la flamme dans le Rhône

La flamme olympique est dans le Rhône ce vendredi 21 juin pour une étape non-officielle. Partie de l'hôtel de ville de Neuville-sur-Saône, elle va rejoindre le centre de production de Sanofi dans cette même commune.

Après avoir traversé la Drôme hier, et avant de se rendre dans la Loire demain, la flamme olympique est de passage dans le Rhône ce vendredi. La commune de Neuville-sur-Saône accueille le relais sur un parcours entre l'hôtel de ville et... un site de production de Sanofi.

Et pour cause, le géant pharmaceutique est partenaire des Jeux Olympiques ainsi que du relais de la flamme olympique. Dans ce cadre, l'entreprise a obtenu le droit d'organiser plusieurs relais notamment dans la banlieue lyonnaise où se situe l'une de ses usines. Ce passage n'est donc pas considéré comme faisant parti du parcours officiel. 

"Amener la flamme à Neuville nous a semblé une évidence", explique Audrey Derveloy, la présidente de Sanofi France. "Notre site de Neuville accueille l'un des plus grands investissements industriels réalisé par le groupe."

Relayeurs salariés, fête privée et village olympique 

Ce passage dans le Rhône revêt donc un caractère privé. Les 10 relayeurs du jour sont tous des salariés de Sanofi. Les habitants et les curieux sont invités à les encourager sur le parcours de 1,5km entre 13h et 14h, avant que la flamme ne rentre sur le site de production où un événément "à destination des collaborateurs" est organisé par le géant pharmaceutique. 

durée de la vidéo : 00h00mn20s
Flamme Olympique à Neuville-sur-Saône ©FTV
Un village Olympique sera tout de même accessible au public à partir de 14h au parc d'Ombreval et au jardin d'Arc. Au programme : initiation et démonstration de nombreux sports BMX, tennis, voile ou encore escrime. Le village est ouvert jusqu'à 18h. 

Pourquoi la flamme passe-t-elle uniquement à Neuville-sur-Saône dans le Rhône ?

Neuville-sur-Saônne est la seule ville du Rhône à accueillir la flamme olympique. En effet, le département du Rhône et la Métropole de Lyon ont refusé de financer son passage sur le territoire, les frais étant jugés trop élevés. 

Dans la capitale des Gaules, cette décision a soulevé de nombreuses réactions de l'opposition. David Kimelfeld et Georges Képénékian qualifient cette décision de "séctaire" dans un communiqué publié le 9 mai. "Ce choix risque de ternir l'image de Lyon sur le plan international" dénonce David Kimelfeld. 

La Métropole n'a pas souhaité répondre à ces accusations et renvoie aux justifications données il y a un an lorsque le parcours de la flamme olympique était dévoilée. En juin 2023, Bruno Bernard s'était fendu d'un tweet, arguant que la Métropole de Lyon était la seule collectivité écologiste à avoir refusé le passage de la flamme sur son sol, toutes les autres étaient aux mains des républicains ou des socialistes.

Un relais olympique aura tout de même bien lieu à Lyon, celui de la flamme paralympique le 26 août 2024.

Pour suivre l'actu des JO :  https://bit.ly/FranceTVParis2024

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité