Foot/Dames: Un score nul (0-0) face aux Parisiennes qui devrait coûter le titre aux Lyonnaises

Les Lyonnaises ne sont pas parvenues à battre les Parisiennes, dimanche 30 mai 2021 à Lyon. Le PSG a ramené le nul et fait un pas de plus vers son premier titre en D1 féminine de football avant l'ultime journée. L’OL ne parviendra pas à conserver son titre de champion de France. 

Décines-Charpieu 30/05/2021 - le 30/05/2021 FOOT OL Féminin/ OL PSG -OL PSG Deception de Amandine Henry et Kadeischa Buchanan
Décines-Charpieu 30/05/2021 - le 30/05/2021 FOOT OL Féminin/ OL PSG -OL PSG Deception de Amandine Henry et Kadeischa Buchanan © MAXPPP

Le PSG s'est ouvert un boulevard pour décrocher son premier titre de champion de France de football féminin après avoir ramené un match nul 0 à 0 de son déplacement à Lyon ce dimanche 30 mai 2021. Un résultat en forme de passation de pouvoir entre les deux clubs. La rencontre qui devait se disputer initialement le 13 mars avait été reportée en raison de cas de Covid-19 dans l'effectif parisien.

La fin de 14 ans d'hégémonie de l'OL

En tête de la ligue 1, les Parisiennes conservent un point d'avance sur les Lyonnaises (2e) et tenteront de mettre un terme à 14 ans d'hégémonie de l'OL. Les Parisiennes, avec un point d'avance sur les Lyonnaises, devront toutefois encore l'emporter vendredi à domicile contre Dijon lors de la dernière journée pour être sacrées, alors que les joueuses de Sonia Bompastor recevront dans le même temps le FC Fleury.

Ces deux adversaires sont très abordables pour les deux clubs et les positions ne devraient ainsi plus bouger avec pour conséquence la perte du titre pour Lyon après 14 ans d'hégémonie.
 

Des Lyonnaises inoffensives face aux Parisiennes

Sur la rencontre, le PSG, qui a contrôlé le match, s'est créé les meilleures occasions en première période avec des actions de Kadidiatou Diani (5, 38), Sandy Baltimore (11), Ramona Bachman (28) ou encore Signe Bruun après la mi-temps (63).
De son côté, le remplacement le 27 avril de l'entraîneur Jean-Luc Vasseur par Sonia Bompastor, ancienne joueuse emblématique du club, n'a pas encore apporté les effets escomptés. Le jeu collectif reste toujours aussi faible. 

Face au PSG, les Lyonnaises, toujours privées de Griedge M'Bock en défense, d'Ada Hegerberg en attaque, des absences  auxquelles s'est ajouté le forfait de dernière minute d'Eugénie Le Sommer, ont été dominées dans l'entrejeu. Lentes dans l'animation offensive, elles n'ont pas été capables de porter suffisamment le danger sur le but de la gardienne Christiane Endler, annoncée à Lyon.

La Chilienne a passé une soirée assez tranquille avec seulement deux occasions pour Lyon, une reprise de la tête d'Amandine Henry (36) et un tir au dessus de Sakina Karchaoui (40).  Et les entrées de Melvine Malard (70), Saki Kumagaï (70) ou encore Janice Cayman (70) n'ont pas bouleversé les équilibres de la rencontre. 

Un bilan très décevant qui donne raison au président de l'OL, Jean-Michel Aulas, qui avait évoqué, au moment de l'intrônisation de Bompastor, "un délitement du jeu depuis quelques saisons", ce dont le PSG a profité cette année.

►Pour Sonia Bompastor (entraîneure de Lyon), "l'OL a manqué de maîtrise collective et individuelle". Sa réaction après le nul 0-0 contre le PSG:

"Il y a beaucoup de déception. Il nous a manqué quelques ingrédients. Il fallait marquer et gagner et nous n'avons pas été capables de le faire. Offensivement, nous avons manqué un peu de maîtrise individuelle et collective. On peut toujours remettre en cause la stratégie mais je n'ai pas de regret. J'ai fait ce qui me semblait le mieux pour le collectif. (...) Les joueuses ont donné ce qu'elles pouvaient donner ce soir, mentalement et athlétiquement mais sur ce type de match, cela se joue à des détails. Il nous a manqué de la détermination dans la surface et sur phase arrêtée. Nous avons été solides défensivement. On ne peut pas se retrancher derrière les absences de longue durée et l'effectif lyonnais était suffisant pour permettre de gagner ce soir".

►Déception également du côté de la gardienne de Lyon, Sarah Bouhaddi :

"On est forcément déçues car nous avions abordé ce match pour le gagner, comme tous nos matches. Nous n'avons pas vu la même équipe de Lyon qu'au Parc des Princes au match aller (perdu 1-0). Il y a eu de belles intentions et un peu plus d'impact physique. Malheureusement, nous n'avons pas marqué. C'est ce qui nous fait défaut ce soir. Le PSG est une belle équipe qui défend très bien et qui est très agressive avec un repli très rapide. Quand on joue ce type d'équipe, le moindre détail est important."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
olympique lyonnais football sport football féminin