Football : pour sa reprise, l'Olympique Lyonnais veut plus de 10.000 spectateurs dans son stade de Décines

Le match amical de football entre l'Olympique lyonnais et le club allemand de Wolfsburg, samedi 17 juillet, à 21H00, aura valeur de test pour le dispositif mis en place par l'OL pour satisfaire aux exigences sanitaires pour les événements accueillant plus de 1.000 spectateurs.
Football : pour sa reprise, Lyon veut plus de 10.000 spectateurs au stade
Football : pour sa reprise, Lyon veut plus de 10.000 spectateurs au stade © France tv

Ce samedi 17 juillet 2021, ce sont plusieurs milliers de spectateurs qui sont attendus au Groupama Stadium de Décines-Charpieu. L'enceinte de l'Olympique Lyonnais a une capacité de 60.000 places. "Ça ne nous était pas arrivé depuis cette fameuse dernière semaine de fin février - début mars 2020 avec ces matches contre la Juve, contre l'ASSE en derby et en championnat et la demi-finale de coupe de France. C'est une vraie reprise. On espère plus de 10.000 spectateurs, peut-être entre 15 et 20.000," a indiqué Xavier Pierrot, manager du stade de l'OL.

Deux matches amicaux à valeur de test

La jauge avait été portée à 14.000 pour la finale du Top 14 au Stade de France, mais le football n'a jamais connu pareille influence. "A ma connaissance, c'est la première fois depuis quinze mois qu'il y aura autant de spectateurs dans un stade (de football). France-Pays de Galles à Nice a accueilli 5.000 personnes en juin. Ce sera bien pour tester et relancer la vie dans les stades", a expliqué ce mardi 13 juillet Xavier Pierrot, le stadium manager.

Le coup d'envoi du match amical entre l'Olympique Lyonnais et le club allemand de Wolfsburg sera donné à 21h.  Cette rencontre sera précédée à 18h30 d'un lever de rideau entre une seconde partie de l'effectif de l'OL et son club partenaire de Villefranche-Beaujolais (National). Côté tribunes, les virages seront ouverts pour un tiers de leur capacité. Dans les tribunes latérales, un siège devra être libéré entre chaque "tribu" (groupes de personnes). 

"C'est l'objectif de ces deux matches amicaux. Ils ont leur importance sportive pour l'entraîneur mais aussi pour nos services opérationnels avant la reprise de la saison, avec notamment le contrôle du pass sanitaire", a-t-il poursuivi.

Xavier Pierrot, le stadium manager du Groupama Stadium - 13/7/2021
Xavier Pierrot, le stadium manager du Groupama Stadium - 13/7/2021 © France tv

Un nouveau service de "gestion des litiges"

"Pour venir au stade, il faudra présenter, si vous avez 12 ans et plus, un pass sanitaire valide. C'est la condition sine qua non," a expliqué Xavier Pierrot.  

Un nouveau dispositif, notamment pour la gestion des litiges, sera mis en place avec des agents d'accueil spécialement formés. "Il faut pouvoir gérer une mauvaise lecture du QR code, vérifier le nombre de jour post-deuxième vaccination ou l'attestation certifiant d'avoir été rétabli du Covid depuis plus de quinze jours. C'est bien un nouveau contrôle qui sera mis en place avant celui des billets", a précisé Xavier Pierrot.

"La gestion des litiges, qui peut concerner de 10 à 30% de personnes, peut prendre du temps. Dans cette période de tests, cela paraît intéressant que les gens viennent tôt pour limiter les files d'attente", a-t-il encore noté. 

 200.000 injections au Groupama Stadium 

Le masque sera simplement recommandé lorsque les spectateurs seront assis mais ces derniers devront le porter dès lors qu'ils se déplaceront. Lors de ces deux matches, tous les services du stade (buvettes, loges, salons...) seront opérationnels.  Le centre de vaccination, qui y avait pris ses quartiers pendant la pause sportive, y sera ouvert en nocturne. Il sera possible de s'y faire vacciner sans rendez-vous, avec son billet d'entrée et son test PCR négatif. "Les personnes qui rentreraient au stade pour assister au match et qui n'auraient pas encore leur cycle vaccinal complet, pourront en profiter entre 18h30 et 21h pour se faire vacciner au stade samedi soir", a indiqué Xavier Pierrot.

Depuis début mai, près de 200.000 doses ont été injectées au Groupama Stadium lors de week-ends événementiels et, depuis la fin mai, dans le centre permanent. "C'était une action citoyenne de notre part. Cela nous paraissait important d'avoir un rôle à jouer dans cette campagne de vaccination" a souligné Xavier Pierrot.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport covid-19 société olympique lyonnais