Haricot viande, laitue pommée....Vincent a décidé de remettre les légumes anciens aux goûts du jour

Publié le
Écrit par Elisabeth Phily et Sandie Goldstein

Haricot viande, cœur de bœuf Jérusalem ou encore laitue pommée du bon jardinier, ce sont les quelques légumes anciens que Vincent, maraîcher de Collonges-au-mont-d’ or, dans le Rhône, a décidé de remettre au goût du jour.

Tomates, salades, aubergines...tous les légumes de Vincent sont des légumes bio. Et ils ont beau être rares, certains s'adaptent très bien aux enjeux d'aujourd'hui comme le réchauffement climatique.

Son lopin de terre est un champ des saveurs, et il est situé aux portes de Lyon, à Collonges-au-mont-d’ or. Vincent Gallio est maraîcher bio, et il est fier. "Je souhaitais partir sur des variétés qui ont une histoire qui montre qu’elles sont capables de s’adapter" raconte Vincent.

Il travaille en relation étroite avec 200 producteurs de sa région et 15 cuisiniers, qui apprécient cette culture de légumes d’un autre temps comme le haricot viande.

Jean-François Tedesco, Co fondateur de "Mes producteurs mes cuisiniers" en fait pari, "je m’intéresse de très près au travail de Vincent, où il envisage de semer telle ou telle variété, car après j’ai tout le travail avec les chefs qui vont les tester."

Une vraie richesse

Cette manière de cultiver est une véritable richesse dans ces plaines des Monts-d’Or. "C’était des terres en friche" explique Jean-François, "il y a un gros travail fait sur les variétés anciennes de la région. Il y aussi un gros travail également autour du changement climatique car les variétés retenues doivent savoir d’adapter. C’est l’enjeu du 21è siècle".

Et puis ce que ne dit pas Jean-François c’est que grâce à cette culture la vie reprend sur ces terres laissées en friche.